Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

4 La réconciliation des Donatistes

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this chapter

+ Tax (if applicable)

Chapter Summary

Ce chapitre montre la continuité du rituel à l’égard des Donatistes également. Il présente d’abord l’apport de la documentation canonique en matière de réconciliation des Donatistes, laïcs et clercs, en Afrique aux IVe et Ve siècles. Il souligne ensuite l’apport précieux d’Augustin pour éclairer les principes pneumatologiques qui gouvernaient la réitération de l’imposition des mains associée au don de l’Esprit dans la réconciliation des séparés et des pénitents. Ces principes s’expliquent par une conception de l’effusion de l’Esprit très éloignée du modèle scolastique élaboré à l’époque médiévale : pour l’Église ancienne, la communication de l’Esprit avec ses dons résulte de l’immédiateté d’un agir divin libre et souverain ; elle n’est pas le fruit d’une transmission résultant d’un rite agissant ex opere operato accompli une fois pour toutes. L’imposition des mains, rappellera Augustin, « n’est qu’une prière » ; et d’ailleurs, « on peut la réitérer ». Les rites du culte chrétien ne sont pas considérés comme l’assurance ou la garantie d’un don effectif de l’Esprit. Les usages de l’Église ancienne dans la réconciliation des pénitents montrent comment la perte de l’Esprit par le pécheur conduisait à prier pour une nouvelle initiative de la part de Dieu, consistant en une réédition du don de l’Esprit en faveur du pécheur repenti. Enfin, comme pour les Novatiens, on note aussi qu’aucune onction n’était pratiquée dans la réconciliation des Donatistes : ni en Afrique, ni en Gaule, ni en Hispanie (hormis Barcelone), ni à Rome.

10.1163/9789004291683_006
/content/books/b9789004291683_006
dcterms_subject,pub_keyword
10
5
Loading

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    La perte de l'Esprit Saint et son recouvrement dans l'Église ancienne — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation