Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

[Size selectivity of traps (fyke-nets) of different mesh size on the narrow-clawed crayfish, Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823) (Decapoda, Astacidae) in Eğirdir Lake, Turkey, Size selectivity of traps (fyke-nets) of different mesh size on the narrow-clawed crayfish, Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823) (Decapoda, Astacidae) in Eğirdir Lake, Turkey]

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[The present study was carried out to evaluate the effects of selectivity of fyke-nets of different mesh size on Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823), in lake Eğirdir in Turkey. Crayfish were sampled monthly using fyke-nets of 26 mm (control), 34 mm (traditional), and 42 mm (increased) mesh size from July to December 2007. Differences in the mean size, weight, and number of crayfish caught with each mesh size were determined. The average length and weight were found to increase proportionally to mesh size. The highest mean weight (g) (± SD) (41.07 ± 4.61) was achieved at 42 mm mesh size compared with mean weights of 32.76 ± 4.53 and 29.29 ± 4.37 at sizes of 34 and 26 mm, respectively. The same trend was observed in mean TL of crayfish caught at 42, 34, and 26 mm size, but no significant difference was detected in mean length and weight for male and female crayfish. The weight of crayfish caught in 42 mm mesh was 8.3% higher than that in 34 mm mesh size. The lowest number of crayfish was caught with the 42 mm mesh size, while the highest number was captured with 34 mm mesh.

This study shows that increasing mesh size has a positive effect on selectivity, because the mean total length L50 in the catch approximates the minimum landing size for this species in Turkey. L50 values (total length) for female, male, and combined sexes were 9.93 ± 0.41 cm, 9.73 ± 0.34, and 9.93 ± 0.34 cm for 42 mm, and 6.54 ± 0.60 cm, 7.28 ± 0.30, and 7.09 ± 0.3 cm for 34 mm, respectively. It was presumed that 34 mm mesh size, which is commercially used, has poor selectivity. On the other hand, 34 mm mesh size caused a loss in marketable crayfish among the three tested mesh sizes. The 42 mm mesh size provided the most appropriate selection of the crayfish, compared with sizes of crayfish at 34, and 26 mm mesh, respectively. Meanwhile, as mesh size increases, the female escape ratio becomes higher than the male escape ratio. Thus, increase in mesh size of nets will have a positive impact not only on preserving a sustainable stock, but also sparing labour and time to be spent on fishing operations. La présente étude a été réalisée afin d'évaluer les effets de la sélectivité de verveux (fyke-nets) de différentes tailles de maille sur Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823), dans le lac Eğirdir en Turquie. Les écrevisses ont été échantillonnées mensuellement en utilisant des verveux à mailles de 26 mm (contrôle), 34 mm (traditionnel), et 42 mm (augmentée) de juillet à décembre 2007. Des différences de taille moyenne, de poids et de nombre d'écrevisses capturées avec chaque taille de maille ont été déterminées. La longueur et le poids moyens ont été trouvés augmentant proportionnellement à la taille de la maille. Le poids moyen le plus élevé (± SD) (g) (41,07 ± 4,61) a été obtenu avec la taille de maille de 42 mm, comparativement aux poids moyens de 32,76 ± 4,53 et 29,29 ± 4,37 obtenus avec les mailles de 34 et 26 mm, respectivement. La même tendance a été observée pour la longueur moyenne (TL) des écrevisses collectées à l'aide des mailles de 42, 34, et 26 mm, mais aucune différence significative n'a été détectée sur la longueur moyenne et le poids chez les mâles et les femelles. Le poids des écrevisses capturées avec des mailles de 42 mm était 8,3% plus élevé qu'avec des mailles de 34 mm. Le nombre le plus faible d'écrevisses a été obtenu avec la taille de maille de 42 mm, tandis que le plus grand nombre a été capturé avec la maille de 34 mm.

Cette étude montre que l'augmentation de la taille de la maille a un effet positif sur la sélectivité, parce que la longueur totale moyenne L50 dans la capture approche la taille légale de pêche pour cette espèce en Turquie. Les valeurs de L50 (longueur totale) pour les femelles, mâles et sexes combinés étaient 9,93 ± 0,41, 9,73 ± 0,34, et 9,93 ± 0,34 cm pour 42 mm; 6,54 ± 0,60, 7,28 ± 0,30, et 7,09 ± 0,3 cm pour 34 mm, respectivement. Il a été supposé que la taille de maille de 34 mm, qui est utilisée commercialement, a une faible sélectivité. D'autre part, une taille de maille de 34 mm a provoqué une perte d'écrevisses commercialisables parmi les trois tailles de mailles testées. La taille 42 mm a fourni la sélection la plus appropriée d'écrevisses, comparé aux tailles d'écrevisses aux mailles 34 et 26 mm, respectivement. Pendant ce temps, comme la taille de maille augmente, le taux d'échappement de la femelle devient supérieur à celui du mâle. Ainsi, l'augmentation de la taille de maille des filets aura un impact positif non seulement en préservant un stock durable, mais aussi en épargnant le travail et le temps passés sur les opérations de pêche.
, The present study was carried out to evaluate the effects of selectivity of fyke-nets of different mesh size on Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823), in lake Eğirdir in Turkey. Crayfish were sampled monthly using fyke-nets of 26 mm (control), 34 mm (traditional), and 42 mm (increased) mesh size from July to December 2007. Differences in the mean size, weight, and number of crayfish caught with each mesh size were determined. The average length and weight were found to increase proportionally to mesh size. The highest mean weight (g) (± SD) (41.07 ± 4.61) was achieved at 42 mm mesh size compared with mean weights of 32.76 ± 4.53 and 29.29 ± 4.37 at sizes of 34 and 26 mm, respectively. The same trend was observed in mean TL of crayfish caught at 42, 34, and 26 mm size, but no significant difference was detected in mean length and weight for male and female crayfish. The weight of crayfish caught in 42 mm mesh was 8.3% higher than that in 34 mm mesh size. The lowest number of crayfish was caught with the 42 mm mesh size, while the highest number was captured with 34 mm mesh.

This study shows that increasing mesh size has a positive effect on selectivity, because the mean total length L50 in the catch approximates the minimum landing size for this species in Turkey. L50 values (total length) for female, male, and combined sexes were 9.93 ± 0.41 cm, 9.73 ± 0.34, and 9.93 ± 0.34 cm for 42 mm, and 6.54 ± 0.60 cm, 7.28 ± 0.30, and 7.09 ± 0.3 cm for 34 mm, respectively. It was presumed that 34 mm mesh size, which is commercially used, has poor selectivity. On the other hand, 34 mm mesh size caused a loss in marketable crayfish among the three tested mesh sizes. The 42 mm mesh size provided the most appropriate selection of the crayfish, compared with sizes of crayfish at 34, and 26 mm mesh, respectively. Meanwhile, as mesh size increases, the female escape ratio becomes higher than the male escape ratio. Thus, increase in mesh size of nets will have a positive impact not only on preserving a sustainable stock, but also sparing labour and time to be spent on fishing operations. La présente étude a été réalisée afin d'évaluer les effets de la sélectivité de verveux (fyke-nets) de différentes tailles de maille sur Astacus leptodactylus (Eschscholtz, 1823), dans le lac Eğirdir en Turquie. Les écrevisses ont été échantillonnées mensuellement en utilisant des verveux à mailles de 26 mm (contrôle), 34 mm (traditionnel), et 42 mm (augmentée) de juillet à décembre 2007. Des différences de taille moyenne, de poids et de nombre d'écrevisses capturées avec chaque taille de maille ont été déterminées. La longueur et le poids moyens ont été trouvés augmentant proportionnellement à la taille de la maille. Le poids moyen le plus élevé (± SD) (g) (41,07 ± 4,61) a été obtenu avec la taille de maille de 42 mm, comparativement aux poids moyens de 32,76 ± 4,53 et 29,29 ± 4,37 obtenus avec les mailles de 34 et 26 mm, respectivement. La même tendance a été observée pour la longueur moyenne (TL) des écrevisses collectées à l'aide des mailles de 42, 34, et 26 mm, mais aucune différence significative n'a été détectée sur la longueur moyenne et le poids chez les mâles et les femelles. Le poids des écrevisses capturées avec des mailles de 42 mm était 8,3% plus élevé qu'avec des mailles de 34 mm. Le nombre le plus faible d'écrevisses a été obtenu avec la taille de maille de 42 mm, tandis que le plus grand nombre a été capturé avec la maille de 34 mm.

Cette étude montre que l'augmentation de la taille de la maille a un effet positif sur la sélectivité, parce que la longueur totale moyenne L50 dans la capture approche la taille légale de pêche pour cette espèce en Turquie. Les valeurs de L50 (longueur totale) pour les femelles, mâles et sexes combinés étaient 9,93 ± 0,41, 9,73 ± 0,34, et 9,93 ± 0,34 cm pour 42 mm; 6,54 ± 0,60, 7,28 ± 0,30, et 7,09 ± 0,3 cm pour 34 mm, respectivement. Il a été supposé que la taille de maille de 34 mm, qui est utilisée commercialement, a une faible sélectivité. D'autre part, une taille de maille de 34 mm a provoqué une perte d'écrevisses commercialisables parmi les trois tailles de mailles testées. La taille 42 mm a fourni la sélection la plus appropriée d'écrevisses, comparé aux tailles d'écrevisses aux mailles 34 et 26 mm, respectivement. Pendant ce temps, comme la taille de maille augmente, le taux d'échappement de la femelle devient supérieur à celui du mâle. Ainsi, l'augmentation de la taille de maille des filets aura un impact positif non seulement en préservant un stock durable, mais aussi en épargnant le travail et le temps passés sur les opérations de pêche.
]

Affiliations: 1: Eğirdir Faculty of Fisheries, Süleyman Demirel University, TR-32500 Isparta, Turkey; 2: Faculty of Fisheries, Mustafa Kemal University, TR-31200 Iskenderun-Hatay, Turkey

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/001121610x536969
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/001121610x536969
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/001121610x536969
2010-11-01
2016-12-03

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation