Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Contribution à l'Etude Biologique Des Polistes (Hyménoptères-Vespides)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Behaviour

La construction chez Polistes met en jeu deux activités bâtisseuses: la première, dite d'origine "interne" (ou "spontanée") est liée à la physiologie ovarienne; la deuxième, dite d'origine "externe", est régie par le couvain larvaire. En ce qui concerne l'activité bâtisseuse "spontanée" on remarque que chaque boulette de carton récoltée est travaillée par la Guêpe d'une manière définie que nous appelons la façon c a r t o n n i è r e. On distingue trois façons fondamentales: la facon pédicellaire Cpd, la façon cellulaire CC qui amène la création d'un nouvel alvéole et la façon cellulaire C1 qui consiste en un exhaussement des parois alvéolaires. Normalement chaque boulette de carton est travaillée exclusivement selon l'une o u l'autre des façons. Ceci nous a conduit à analyser le comportement bâtisseur en considérant les façons cartonnières comme les composantes de l'activité bâtisseuse. Par ailleurs, on note que le travail de la Guêpe ne se répartit pas d'une manière uniforme sur toute la journée, mais qu'il se distribue d'une manière discontinue en périodes d'activité homogène e et s o u t e n u e. Nous pensons que ces périodes correspondent à des impulsions fondamentales. Nous les appelons s o u s-c y c 1 e s, ou s é r i e s ; la somme des s o u s-c y c 1 e s, pour une j ournée, constituant le cycle j journalier r de l'activité. L'étude statistique de la distribution chronologique des trois façons cartonnières (Cpd, CC, Cl) montre qu'elles évoluent dans la s é r i e comme dans le cycle journalier, suivant une même fonction mathématique que nous supposons être une exponentielle de la forme: y =: c (y = fréquence; x = position chronologique; C = conkx ' stante; k = raison). L'évolution chronologique des façons cartonnières nous a conduit à proposer l'hypothèse du thème temporel cyclique et fondamental 1 de l'activité bâtisseuse, symbolisé par Cpd - CC - Ci. Il signifie que le travail de la Guêpe est s p é c i f i q u e. Le Poliste commence par travailler le pédicelle (Cpd) puis il passe aux façons cellulaires, débutant par l'amorce d'un nouvel alvéole (CC) et terminant par l'exhaussement des alvéoles réexistants (Ci). En somme la construction se ramènerait à la mise en j eu d'un système fondamental et u n i q u e, représenté par le t h è m e cyclique, qui "dicterait" à la Guêpe la marche des opérations. Chaque impulsion (s o u s-cycle) évoquerait le thème (intégralement ou partiellement) et la répétition du m ê m e thème aboutirait, soit à la fondation du nid, soit à son développement (multiplication alvéolaire) selon que le territoire des façons cartonnières est une simple surface marquée (la t a c he) ou le nid bâti. En ce qui concerne l'activité bâtisseuse d'origine "externe" le comportement bâtisseur parait plus simple. Sous l'influence des larves la Guêpe se contenterait de surélever les cellules à couvain a c 11f. Les rapports entre les deux types - "interne" et "externe"- d'activité bâtisseuse sont probablement assez étroits. De nouvelles recherches seront nécessaires pour les préciser. Nous cloturons cette étude avec le problème de la division sociale du travail cartonnier. L'analyse statistique de tous les types possibles de sociétés (sociétés polygynes avec ou sans ouvrières ; sociétés monogynes avec ouvrières ; sociétés orphelines) nous conduit à rejeter l'hypothèse d'une division sociale du travail dans la construction.

Affiliations: 1: Laboratoire d'Évolution des Êtres Organisés, Paris

10.1163/156853956X00093
/content/journals/10.1163/156853956x00093
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853956x00093
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853956x00093
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853956x00093
1957-01-01
2016-12-05

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation