Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Le Substratum Inné Dans Le Comportement De Blatella Germanica Placée Dans Divers Labyrinthes

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Behaviour

Par des travaux antérieures, l'auteur s'est aperçu que la Blatte, laissée libre sur un grand plan, était mue par des tendances innées extrêmement puissantes et tenaces. Il s'est donc appliqué ici à déterminer dans quelle mesure un tel substratum inné gouverne cet Insecte sur les surfaces labyrinthoïdes en vue d'établir des techniques d'utilisation de tels labyrinthes dans de futures expériences. Il acquiert par là même des résultats qui permettent une meilleure compréhension du comportement explorateur. 1) Nous avons démontré la nécessité de conserver les insectes à l'obscurité au moins pendant 18 heures afin de rendre plus isotrope l'exploration des plans. 2) Nous avons montré la puissante influence de l'éclairement des pistes et des parois environnantes sur la technique d'exploration des Blattes. 3) Chaque type de labyrinthe, dans des conditions expérimentales données, induit un schème locomoteur d'exploration. L'exploration n'est donc jamais isotrope. La notion de "force vive" explique peut-être les visites nombreuses d'éléments privilégiés d'un labyrinthe. 4) Nantis de ces résultats, nous comparons le comportement des Blattes, des Fourmis et des Rats. Les résultats des travaux de SCHNEIRA sur les Fournis nous permettent de découvrir que le comportement de nos deux espèces d'Insectes se ressemble énormément; ceux de divers auteurs américains sur le Rat présentent un grand parallélisme avec les nôtres ; en revanche, l'œuvre de MONTGOMERY laisse apparaitre de grosses différences entre le comportement explorateur des Rats et celui des Blattes : les Rats alternent leurs choix dans les labyrinthes. SCHNEIRLA ajoute cependant que le Rat domine plus rapidement que les Insectes ses tendances motrices. 5) Enfin, nous critiquons l'utilisation abusive des labyrinthes dans l'étude de l'apprentissage et l'interprétation erronée des calculs statistiques de certains auteurs. Nous proposons de nouvelles techniques tenant compte du substratum inné des Blattes.

Affiliations: 1: Laboratoire d'Ethologie expérimentale, École Pratique des Hautes Études, Bures-sur-Yvette (S et Oise)

10.1163/156853964X00049
/content/journals/10.1163/156853964x00049
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853964x00049
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853964x00049
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853964x00049
1964-01-01
2016-09-30

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation