Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

La Ponte Et Sa Régulation Dans La Société Polygyne De Polistes Gallicus L

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Behaviour

Un guêpier est dit polygyne lorsque il contient plusieurs Reines en activité reproductrice; de tels Guêpiers ne sont pas rares chez les Polistes. On a d'abord cherché à analyser le comportement de ponte. Diverses expériences ont permis de dissocier le rôle du ganglion génital de celui des centres nerveux supérieurs. Un agent humoral serait à l'origine de la motivation de ponte; l'extériorisation de cette motivation reste soumise à deux facteurs distincts : la présence d'une stimulation significative et la levée d'une inhibition sous l'influence notamment de stimulations intéroceptives liées à la présence d'un oeuf mûr à la base de l'ovaire. Dans la société polygyne on observe une hiérarchie sociale, typiquement linéaire, qui s'étend à l'ensemble des sujets ; elle indiquerait l'existence d'une échelle de dominance de type Peckorder. La Ponte, en outre, tend à devenir l'apanage presque exclusif d'une seule Pondeuse appelée pondeuse principale; les autres ne pondent plus que de façon épisodique. La pondeuse principale occupe le sommet de la hiérarchie (rang α). Le mécanisme de cette régulation sociale serait dû à un effet de groupe dont les conséquences sont liées à la hiérarchie sociale : la ponte de la subordonnée est inhibée ; celle de la dominante est exaltée (ou, mieux, désinhibée). On souligne que l'effet de groupe n'est pas lié aux caractères individuels des femelles qui l'exercent; ceci explique qu'un individu devenu stérile ne soit pas remplacé par une de ses compagnes dans la fonction de Pondeuse principale. Cette régulation sociale tend à rapprocher le Guêpier polygyne du guêpier de type classique où la Reine n'est accompagnée que de ses ouvrières.

Affiliations: 1: Lab. d'Evolution des Etres Organisés, Paris, Inst. de Neurophysiologie et Psychophysiologie, Marseille, France

10.1163/156853965X00147
/content/journals/10.1163/156853965x00147
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853965x00147
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853965x00147
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853965x00147
1965-01-01
2016-09-26

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation