Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Valeur Specifique De La Syntaxe Dans Le Signal De Defense Territoriale Du Troglodyte (Troglodytes Troglodytes)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.
Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the Brill platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Behaviour

Beaucoup de signaux acoustiques relatifs à la défense territoriale ont un caractère spécifique. La comparaison des chants émis par une même espèce vivant sur le continent et dans des biotopes insulaires où les espèces sont moins nombreuses, laisse penser que les caractères spécifiques se renforcent lorsque l'ambiance acoustique devient plus complexe. La spécificité se réalise selon divers processus. Quelques uns d'entre eux ont été passés en revue et discutés. Il a été plus spécialement question de ceux rencontrés dans les chants où apparaît une réduction de la variabilité. Elle est essentiellement due à une limitation dans l'emploi des éléments composant le répertoire et à l'application plus rigoureuse des règles de syntaxe. D'une espèce à l'autre, les différences peuvent porter sur la structure des éléments, bien qu'en pratique ceux-ci ne puissent pas varier à l'infini. Ils sont contenus dans des limites imposées par des lois acoustiques ainsi que par les capacités phonatoires et auditives de l'oiseau. Chez quelques espèces la reconnaissance de la forme exacte des éléments n'est qu'approximative. Ils sont identifiés avec une grande marge de tolérance. La syntaxe joue alors un rôle prépondérant dans la reconnaissance de l'espèce émettrice. Expérimentalement, il a été montré que le troglodyte (Troglodytes troglodytes) était dans ce cas. La barrière spécifique qui l'isole du chant du rossignol (Luscinia megarynchos) repose essentiellement sur des paramètres de nature syntaxique. Ce résultat a été rapproché de celui obtenu avec le rouge-gorge (Erithacus rubecula) où apparaissait un phénomène analogue.

Affiliations: 1: (Laboratoire de Physiologie Acoustique, Jouy-en-Josas, France

10.1163/156853968X00180
/content/journals/10.1163/156853968x00180
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853968x00180
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853968x00180
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853968x00180
1967-01-01
2016-05-04

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation