Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Influence De L'Isolement Social Sur Le Comportement Du Cobaye

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Behaviour

[Nous avons étudié l'influence de l'isolement social à la naissance sur le développement comportemental du Cobaye. Nous avons réparti nos animaux en trois groupes : Témoins éléves par trois avec la mère ; Groupés élevés par trois mais privés de mère à la naissance ; Isolés privés mère et de congénères. I - L'éthogramme du Cobaye témoin a été établi afin de fournir une base de comparaison pour les sujets expérimentaux. Les conditions d'isolement ne semblent pas affecter l'ontogénèse du comportement, probablement à cause de la richesse des patterns présents à la naissance. II - L'absence du tétée chez les animaux expérimentaux permet de mettre en évidence un mordillement de la mangeoire chez les isolés et une succion extra alimentaire de la zone anorgénitale chez les groupés. III - L'analyse quantitative et séquentielle des différents S.A.S. observés révèle un changement notable de la fréquence des patterns lors du sevrage. Par ailleurs, une méthode graphique permet de constater l'organisation du comportement du Cobaye autour de deux pôles correspondant à l'exploration d'une part, aux activités consommatoires d'autre part. Les autres S.A.S. se répartissent en deux groupes : soins corporels (toilette léchage) et jeu (course et cabriole). Ces deux ensembles présentent entre eux des liaisons négatives et sont reliés de façon opposée aux autres activités. Les différences entre animaux témoins et expérimentaux sont faibles. Elles portent surtout sur l'exploration - moindre chez les témoins -, les soins corporels, et le jeu. Ce dernier est plus abondant chez les isolés avant le sevrage puis chez les témoins lors de l'apparition de la sexualité. La séquence comportementale ne subit pas de modification essentielles, si l'on excepte la présence de la tétée chez les témoins non sevrés. IV - Chez le Cobaye adulte, les effets de l'isolement social provoquent une diminution de l'émotivité, facilitant l'apprentissage et augmentant le taux d'exploration dans un open-field. V - Le comportement sexuel des isolés montre une absence d'organisation, bien que les S.A.S. soient pleinement développés, et une grande abondance de jeu. Le cohabitation avec une femelle permet le retour à la normale. VI - Le jeu semble correspondre à un besoin propre et sa présence chez les isolés adultes doit être reliée à l'absence de stimuli sociaux au cours de l'enfance. L'agencement das S.A.S. sexuels en une séquence efficace se fait par l'intermédiaire d'un apprentissage facilité par la cohabitation. Chez les témoins, cet apprentissage s'effectuerait par l'exercice des différents S.A.S. au fur et à mesure de leur apparition et par l'intermédiaire des phases de jeu social qui disparaîtrait peu à peu remplacé par les manifestations sexuelles., Nous avons étudié l'influence de l'isolement social à la naissance sur le développement comportemental du Cobaye. Nous avons réparti nos animaux en trois groupes : Témoins éléves par trois avec la mère ; Groupés élevés par trois mais privés de mère à la naissance ; Isolés privés mère et de congénères. I - L'éthogramme du Cobaye témoin a été établi afin de fournir une base de comparaison pour les sujets expérimentaux. Les conditions d'isolement ne semblent pas affecter l'ontogénèse du comportement, probablement à cause de la richesse des patterns présents à la naissance. II - L'absence du tétée chez les animaux expérimentaux permet de mettre en évidence un mordillement de la mangeoire chez les isolés et une succion extra alimentaire de la zone anorgénitale chez les groupés. III - L'analyse quantitative et séquentielle des différents S.A.S. observés révèle un changement notable de la fréquence des patterns lors du sevrage. Par ailleurs, une méthode graphique permet de constater l'organisation du comportement du Cobaye autour de deux pôles correspondant à l'exploration d'une part, aux activités consommatoires d'autre part. Les autres S.A.S. se répartissent en deux groupes : soins corporels (toilette léchage) et jeu (course et cabriole). Ces deux ensembles présentent entre eux des liaisons négatives et sont reliés de façon opposée aux autres activités. Les différences entre animaux témoins et expérimentaux sont faibles. Elles portent surtout sur l'exploration - moindre chez les témoins -, les soins corporels, et le jeu. Ce dernier est plus abondant chez les isolés avant le sevrage puis chez les témoins lors de l'apparition de la sexualité. La séquence comportementale ne subit pas de modification essentielles, si l'on excepte la présence de la tétée chez les témoins non sevrés. IV - Chez le Cobaye adulte, les effets de l'isolement social provoquent une diminution de l'émotivité, facilitant l'apprentissage et augmentant le taux d'exploration dans un open-field. V - Le comportement sexuel des isolés montre une absence d'organisation, bien que les S.A.S. soient pleinement développés, et une grande abondance de jeu. Le cohabitation avec une femelle permet le retour à la normale. VI - Le jeu semble correspondre à un besoin propre et sa présence chez les isolés adultes doit être reliée à l'absence de stimuli sociaux au cours de l'enfance. L'agencement das S.A.S. sexuels en une séquence efficace se fait par l'intermédiaire d'un apprentissage facilité par la cohabitation. Chez les témoins, cet apprentissage s'effectuerait par l'exercice des différents S.A.S. au fur et à mesure de leur apparition et par l'intermédiaire des phases de jeu social qui disparaîtrait peu à peu remplacé par les manifestations sexuelles.]

Affiliations: 1: (Laboratoire de psychologie animale et comparée, Faculté des Sciences, Lyon, France)

10.1163/156853971X00023
/content/journals/10.1163/156853971x00023
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
10
5
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853971x00023
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853971x00023
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853971x00023
1971-01-01
2017-09-24

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation