Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Le Role De La Reconnaissance Individuelle Dans La Stabilite Des Relations Hierarchiques Chez Xiphophorus (Pisces, Poeciliidae)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Behaviour

L'objet de ce travail était d'établir expérimentalement que la reconnaissance individuelle entre deux poissons pouvait déterminer la stabilité; de leurs relations hiérarchiques en milieu inconnu. Nous avons utilisé 45 paires de Xiphophorus ♂ ♂ (Poeciliidae). Après une phase pré-expérimentale de 24 heures, le poisson dominant () et le poisson dominé () de chaque paire étaient transférés ensemble une première fois dans un milieu inconnu, où leurs comportements agressifs étaient enregistrés (phase exp. 1). Ensuite (phase exp. 2), les poissons et du groupe Expérimental étaient transférés ensemble dans un autre milieu inconnu, alors que les poissons et du groupe contrôle y étaient transférés avec un congénère inconnu de même taille, de même morphologie et de même expérience sociale que leur ancien congénère. 1) Les résultats obtenus au cours de la phase exp. 2 mettent déjà en évidence que les poissons et les poissons réagissent de manière significativement différente dans les paires E et dans les paires C. Les temps de latence des 1ers comportements agressifs et les temps de latence des 1ers comportements de dominance sont plus courts chez les poissons des paires E que chez ceux des paires C. Les poissons des paires E présentent les 1ers comportements agressifs, et les 1ères attaques d'une manière significativement plus fréquente que les poissons des paires C. Les attaques des poissons envers un congénère sont plus fréquentes au sein des paires E qu'au sein des paires C. Les comportements agressifs des poissons , et surtout leurs attaques, apparaissent plus fréquemment au sein des paires C qu'au sein des paires E; on trouve le même résultat pour les comportements agressifs de rivalité entre les poissons et les poissons . 2) La mesure de la variable dépendante consistait à comparer dans les deux groupes le nombre de comportements effectués par les poissons et par les poissons entre la phase exp. 1 et la phase exp. 2; les résultats obtenus dans les paires C présentent des différences quantitatives extrêmes par rapport à la stabilité hiérarchique qui apparait entre les poissons et des paires E. On trouve ces différences pour: le nombre des attaques, le nombre des nages de menace, le nombre des postures de menace, le nombre des approches des poissons , ainsi que pour le nombre total de leurs comportements agressifs. Le nombre total des comportements agressifs des poissons et des poissons , en tenant également compte de leurs comportements de rivalité. Le nombre total de tous les comportements, agressifs et sexuels. effectués par les poissons a et dans chacune des paires E et C. L'expérience permet de conclure que deux membres d'une paire se reconnaissent individuellement dans un nouveau milieu, en réagissant très vite à des différences individuelles qui sont relatives à la morphologie et au comportement d'un congénère. La discussion générale porte sur le rôle et la fonction éthologique de la reconnaissance individuelle dans la stabilité des relations hiérarchiques qu'elle détermine chez les Téléostéens.

Affiliations: 1: Centre de Psychologie expérimentale et comparée, Université de Louvain, Belgique

10.1163/156853974X00543
/content/journals/10.1163/156853974x00543
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156853974x00543
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156853974x00543
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156853974x00543
1974-01-01
2016-12-10

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation