Cookies Policy
X
Cookie Policy

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Les Relations Sociales Chez Le Cobaye Domestique Male

MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Behaviour

[Nous avons étudié les réactions comportementales de Cobayes mâles dominants placés en présence d'un étranger, sur le territoire de ce dernier ou sur leurs propres territoires. 1. Il est possible de décomposer les affrontements en trois phases: - Une phase d'approche et de prise de contact. - Une phase d'affrontement pendant laquelle les animaux vont établir des relations de dominance. - Une phase finale où les relations préétablies se confirment, chaque animal subissant en quelque sorte son propre statut. 2. L'analyse de la deuxième phase permet d'obtenir de longues séquences comportementales. Il apparaît que le dominant présente dix fois plus de SAS offensifs que défensifs alors que le dominé possède une balance comportementale équilibrée. 3. Le comportement d'un animal apparaît déterminé de manière statistique par: - Le comportement de l'adversaire, - Le comportement antérieur de l'individu lui même. Premièrement, les actions offensives entraînent préférentiellement une réponse défensive, chez les deux animaux, les actions défensives du dominé entraînent les réponses offensives du dominant. Néanmoins, les postures ambivalentes offensives provoquent généralement des réponses offensives de même type. Deuxièmement, en plus de ce déterminisme externe, une tendance générale à l'escalade aggressive se manifeste chez les deux opposants, ainsi qu'une tendance à l'escalade défensive chez le dominé seulement. Il se confirme ainsi que l'affrontement est l'expression d'un conflit agression-fuite dont le point d'équilibre est constitué chez le Cobaye par la Posture Offensive Oblique. 4. La comparaison entre la hiérarchie de groupe et les affrontements permet de penser que ceux-ci sont un moyen de résolution du conflit et d'établir des relations de dominance par sélection des réponses adaptées à la situation c'est-à-dire en définitive aux réactions de l'adversaire. L'ontogénèse sociale et l'affrontement parviendraient ainsi au même résultat par des moyens fort différents. Le comportement, loin d'être stéréotypé, serait alors l'expression d'une situation instantanée (séquences interindividuelles) et de la mémoire de l'animal (expériences préalables, comportements antérieurs). Cette dernière serait susceptible au niveau du système nerveux de provoquer une modification adaptative des réponses observées. 5. Enfin, la nature des deux combattants apparaît prédominante sur le lieu de la rencontre, ce qui laisse supposer l'existence d'une variabilité agressive individuelle dont l'origine est encore imprécisée., Nous avons étudié les réactions comportementales de Cobayes mâles dominants placés en présence d'un étranger, sur le territoire de ce dernier ou sur leurs propres territoires. 1. Il est possible de décomposer les affrontements en trois phases: - Une phase d'approche et de prise de contact. - Une phase d'affrontement pendant laquelle les animaux vont établir des relations de dominance. - Une phase finale où les relations préétablies se confirment, chaque animal subissant en quelque sorte son propre statut. 2. L'analyse de la deuxième phase permet d'obtenir de longues séquences comportementales. Il apparaît que le dominant présente dix fois plus de SAS offensifs que défensifs alors que le dominé possède une balance comportementale équilibrée. 3. Le comportement d'un animal apparaît déterminé de manière statistique par: - Le comportement de l'adversaire, - Le comportement antérieur de l'individu lui même. Premièrement, les actions offensives entraînent préférentiellement une réponse défensive, chez les deux animaux, les actions défensives du dominé entraînent les réponses offensives du dominant. Néanmoins, les postures ambivalentes offensives provoquent généralement des réponses offensives de même type. Deuxièmement, en plus de ce déterminisme externe, une tendance générale à l'escalade aggressive se manifeste chez les deux opposants, ainsi qu'une tendance à l'escalade défensive chez le dominé seulement. Il se confirme ainsi que l'affrontement est l'expression d'un conflit agression-fuite dont le point d'équilibre est constitué chez le Cobaye par la Posture Offensive Oblique. 4. La comparaison entre la hiérarchie de groupe et les affrontements permet de penser que ceux-ci sont un moyen de résolution du conflit et d'établir des relations de dominance par sélection des réponses adaptées à la situation c'est-à-dire en définitive aux réactions de l'adversaire. L'ontogénèse sociale et l'affrontement parviendraient ainsi au même résultat par des moyens fort différents. Le comportement, loin d'être stéréotypé, serait alors l'expression d'une situation instantanée (séquences interindividuelles) et de la mémoire de l'animal (expériences préalables, comportements antérieurs). Cette dernière serait susceptible au niveau du système nerveux de provoquer une modification adaptative des réponses observées. 5. Enfin, la nature des deux combattants apparaît prédominante sur le lieu de la rencontre, ce qui laisse supposer l'existence d'une variabilité agressive individuelle dont l'origine est encore imprécisée.]

Affiliations: 1: Laboratoire de Psychologie Animale et Comparée, Université Claude Bernard, Lyon, France

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Create email alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation