Cookies Policy
X
Cookie Policy

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Comportement Operant Du Rat Dans Une Situation De Competition Alimentaire

MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Behaviour

[Le problème de la différenciation comportementale dans une situation de compétition alimentaire a été étudié sur 14 paires de rats, dans le cadre d'un conditionnement operant. Ces paires ont été constituées de telle façon que chacune comprenne des sujets appariés en fonction de leur degré de réactivité émotionelle mais différents par leur niveau d'activité locomotrice. Ces rats ont été préentraînés individuellement sur un programme de renforcement "multiple". A la fin du préentraînement, le renforcement était délivré dans une mangeoire située à 90 cm du levier. Une fois entraînés, les rats sont testés, par paires, pendant 10 séances quotidiennes de 30 minutes. Une différenciation significative des comportements a pu être constatée dans toutes les paires de rats. Celle-ci permet de classer les rats en deux catégories: d'une part, les rats "travailleurs", qui produisent la plupart des appuis et des renforcements et, d'autre part, les rats "parasites", qui, n'abandonnant presque jamais la mangeoire, consomment la plupart des pastilles produites par leurs partenaires. Cette différenciation comportementale ne semble pas induite par le niveau d'activité locomotrice, mais est fortement corrélée avec le débit de réponse en situation individuelle; les rats "parasites" présentent un débit de réponse plus faible que les "travailleurs". Pour expliquer cette différenciation comportementale, une hypothèse biochimique est proposée., Le problème de la différenciation comportementale dans une situation de compétition alimentaire a été étudié sur 14 paires de rats, dans le cadre d'un conditionnement operant. Ces paires ont été constituées de telle façon que chacune comprenne des sujets appariés en fonction de leur degré de réactivité émotionelle mais différents par leur niveau d'activité locomotrice. Ces rats ont été préentraînés individuellement sur un programme de renforcement "multiple". A la fin du préentraînement, le renforcement était délivré dans une mangeoire située à 90 cm du levier. Une fois entraînés, les rats sont testés, par paires, pendant 10 séances quotidiennes de 30 minutes. Une différenciation significative des comportements a pu être constatée dans toutes les paires de rats. Celle-ci permet de classer les rats en deux catégories: d'une part, les rats "travailleurs", qui produisent la plupart des appuis et des renforcements et, d'autre part, les rats "parasites", qui, n'abandonnant presque jamais la mangeoire, consomment la plupart des pastilles produites par leurs partenaires. Cette différenciation comportementale ne semble pas induite par le niveau d'activité locomotrice, mais est fortement corrélée avec le débit de réponse en situation individuelle; les rats "parasites" présentent un débit de réponse plus faible que les "travailleurs". Pour expliquer cette différenciation comportementale, une hypothèse biochimique est proposée.]

Affiliations: 1: (Laboratoire de Psychoghysiologie, Université Louis Pasteur, Strasbourg, France

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Create email alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Behaviour — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation