Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

FEMALE CRAYFISH (PROCAMBARUS CLARKII (GIRARD, 1852)) USE BOTH ANTENNULAR RAMI IN THE LOCALIZATION OF MALE ODOUR

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[Decapod crustaceans have bifurcated antennules, i.e., with an inner and an outer branch. The roles of these two types of rami in chemical transduction are controversial, because the results of different studies are not in agreement. The present study measures the success of female Procambarus clarkii in detecting the chemical presence of male conspecifics, and in locating the source of these (as yet unidentified) chemicals, which included the social response of meral spread, in the presence and absence of the outer versus the inner rami. Detection was equally frequent by animals with all rami intact, with only outer rami, and with only inner rami. The distance from the source at which the chemicals were first detected was similarly equal. The frequency of localization of the odour source was also equivalent in three groups. Animals without antennular rami were much less successful in localization, and responded only when very close to the source. These results clearly demonstrate that the antennular rami are very important in both the detection and localization of chemicals, and that the inner and the outer rami were equally useful in this transduction. This is the first clear demonstration of a function performed equally well by both inner and outer antennular rami in crayfish. Since a previous study (Giri & Dunham, 1999) demonstrated that the inner rami were much less useful than the outer rami in the localization of a food odour by female Procambarus clarkii , we suggest that there may be differential dependence on the two types of rami in different chemical transduction contexts.

Les crustacés décapodes ont des antennules bifurquées, c’est-à-dire qu’elles possèdent une branche interne et une branche externe. Les rôles de ces deux types de rames dans les transductions chimiques sont controversés, parce que les résultats des différentes études ne concordent pas. La présente étude mesure le succès de la femelle de Procambarus clarkii dans la détection de la présence chimique d’un mâle conspécifique, et dans la localisation de la source de ces substances chimiques (encore non identifiées), ce qui inclut la réponse sociale de l’extension méral, dans la présence ou l’absence de l’une ou l’autre rame. La détection était également fréquente chez les animaux avec les deux rames intactes, avec la rame externe seulement et avec la rame interne seulement. La distance de la source à laquelle les substances chimiques étaient d’abord détectée était de même égale. La fréquence de la localisation de la source d’odeur était aussi équivalente dans les trois groupes. Les animaux sans rames antennulaires avaient beaucoup moins de succès dans la localisation et répondaient seulement quand ils étaient très près de la source. Ces résultats montrent clairement que les rames antennulaires sont très importantes à la fois pour la détection et la localisation des substances chimiques, et que les rames externe et interne étaient également utiles dans cette transduction. Ceci est la première démonstration manifeste d’une fonction accomplie aussi bien par les rames externe qu’interne de l’antennule chez l’écrevisse. Comme une étude précédente (Giri & Dunham, 1999) a montré que les rames internes étaient beaucoup moins utiles que les rames externe dans la localisation d’une odeur de nouriture chez la femelle de Procambarus clarkii , nous suggérons qu’il peut y avoir une dépendance différentielle sur les deux types de rames dans des contextes différents de transduction chimique., Decapod crustaceans have bifurcated antennules, i.e., with an inner and an outer branch. The roles of these two types of rami in chemical transduction are controversial, because the results of different studies are not in agreement. The present study measures the success of female Procambarus clarkii in detecting the chemical presence of male conspecifics, and in locating the source of these (as yet unidentified) chemicals, which included the social response of meral spread, in the presence and absence of the outer versus the inner rami. Detection was equally frequent by animals with all rami intact, with only outer rami, and with only inner rami. The distance from the source at which the chemicals were first detected was similarly equal. The frequency of localization of the odour source was also equivalent in three groups. Animals without antennular rami were much less successful in localization, and responded only when very close to the source. These results clearly demonstrate that the antennular rami are very important in both the detection and localization of chemicals, and that the inner and the outer rami were equally useful in this transduction. This is the first clear demonstration of a function performed equally well by both inner and outer antennular rami in crayfish. Since a previous study (Giri & Dunham, 1999) demonstrated that the inner rami were much less useful than the outer rami in the localization of a food odour by female Procambarus clarkii , we suggest that there may be differential dependence on the two types of rami in different chemical transduction contexts.

Les crustacés décapodes ont des antennules bifurquées, c’est-à-dire qu’elles possèdent une branche interne et une branche externe. Les rôles de ces deux types de rames dans les transductions chimiques sont controversés, parce que les résultats des différentes études ne concordent pas. La présente étude mesure le succès de la femelle de Procambarus clarkii dans la détection de la présence chimique d’un mâle conspécifique, et dans la localisation de la source de ces substances chimiques (encore non identifiées), ce qui inclut la réponse sociale de l’extension méral, dans la présence ou l’absence de l’une ou l’autre rame. La détection était également fréquente chez les animaux avec les deux rames intactes, avec la rame externe seulement et avec la rame interne seulement. La distance de la source à laquelle les substances chimiques étaient d’abord détectée était de même égale. La fréquence de la localisation de la source d’odeur était aussi équivalente dans les trois groupes. Les animaux sans rames antennulaires avaient beaucoup moins de succès dans la localisation et répondaient seulement quand ils étaient très près de la source. Ces résultats montrent clairement que les rames antennulaires sont très importantes à la fois pour la détection et la localisation des substances chimiques, et que les rames externe et interne étaient également utiles dans cette transduction. Ceci est la première démonstration manifeste d’une fonction accomplie aussi bien par les rames externe qu’interne de l’antennule chez l’écrevisse. Comme une étude précédente (Giri & Dunham, 1999) a montré que les rames internes étaient beaucoup moins utiles que les rames externe dans la localisation d’une odeur de nouriture chez la femelle de Procambarus clarkii , nous suggérons qu’il peut y avoir une dépendance différentielle sur les deux types de rames dans des contextes différents de transduction chimique.]

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854000504534
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854000504534
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854000504534
2000-04-01
2016-12-10

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation