Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Species diversity and niche-partitioning in the pelagic copepods of the family Scolecitrichidae (Calanoida)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[Species diversity and niche-partitioning in scolecitrichid copepods were analysed in Sagami Bay on the basis of a day-night series of stratified sampling in the upper 1000 m. A total of 43 species belonging to 11 genera were identified, of which 35 species were allocated to 6 groups according to their depth distribution and diel-migration pattern. Contrasting vertical patterns between abundance and species diversity, a common phenomenon in pelagic copepods, were observed in the family as a whole, and in 2 of the genera. There was a general trend of miniaturization of body dimensions in the epipelagic- and interzonal migrants, relative to the mesopelagic species. The epipelagic- and interzonal migrants tended to show finer vertical segregation, in contrast to differentiation in body size in the mesopelagic species. In total abundance, a small number of epipelagic- and interzonal migrants predominated, with a minor portion of the abundance comprising a much larger number of non-dominant species. Differentiations in vertical patterns and/or body sizes were apparent in particular genera and in morphologically similar species pairs. These observations suggest that the highly diverse scolecitrichid assemblage in Sagami Bay may be structured, for the major part, through the partitioning of vertical habitats and of food resources. La diversité spécifique et la répartition des Copépodes scolecitrichides ont été analysées dans la baie de Sagami à partir d'échantillonnages sériés jour-nuit (sériés durant le jour et la nuit) dans la zone au-dessus de 1000 m. Au total, 43 espèces appartenant à 11 genres ont été identifiées, 35 espèces ont été regroupées en 6 groupes selon leur profondeur de distribution et leur type de migration journalière. Différents types de modèles d'arrangements verticaux en rapport avec l'abondance et la diversité spécifique, un phénomène commun chez les Copépodes pélagiques ont été observés dans cette famille et dans 2 de ces genres.

Il existe une tendance générale à la miniaturisation des dimensions corporelles chez les espèces épipélagiques et les migratrices inter-zones par rapport aux espèces mésopélagiques ; les espèces épipélagiques et les migratrices inter-zones tendent à montrer une ségrégation verticale plus fine par rapport à la différenciation de taille chez les espèces mésopélagiques. Au sein de la population totale, un petit nombre d'épipélagiques et de migratrices inter-zones prédominent, avec une petite portion de l'abondance comprenant la majorité des espèces non dominantes. Des différences dans les modèles de distribution verticale et/ou dans la taille ont été notées dans certains genres et dans des couples d'espèces morphologiquement semblables. Ces observations suggèrent que l'assemblage très divers des Scolecitrichides dans la baie de Sagami est peut-être structuré en grand partie grâce à la répartition verticale de l'habitat et des ressources alimentaires.
, Species diversity and niche-partitioning in scolecitrichid copepods were analysed in Sagami Bay on the basis of a day-night series of stratified sampling in the upper 1000 m. A total of 43 species belonging to 11 genera were identified, of which 35 species were allocated to 6 groups according to their depth distribution and diel-migration pattern. Contrasting vertical patterns between abundance and species diversity, a common phenomenon in pelagic copepods, were observed in the family as a whole, and in 2 of the genera. There was a general trend of miniaturization of body dimensions in the epipelagic- and interzonal migrants, relative to the mesopelagic species. The epipelagic- and interzonal migrants tended to show finer vertical segregation, in contrast to differentiation in body size in the mesopelagic species. In total abundance, a small number of epipelagic- and interzonal migrants predominated, with a minor portion of the abundance comprising a much larger number of non-dominant species. Differentiations in vertical patterns and/or body sizes were apparent in particular genera and in morphologically similar species pairs. These observations suggest that the highly diverse scolecitrichid assemblage in Sagami Bay may be structured, for the major part, through the partitioning of vertical habitats and of food resources. La diversité spécifique et la répartition des Copépodes scolecitrichides ont été analysées dans la baie de Sagami à partir d'échantillonnages sériés jour-nuit (sériés durant le jour et la nuit) dans la zone au-dessus de 1000 m. Au total, 43 espèces appartenant à 11 genres ont été identifiées, 35 espèces ont été regroupées en 6 groupes selon leur profondeur de distribution et leur type de migration journalière. Différents types de modèles d'arrangements verticaux en rapport avec l'abondance et la diversité spécifique, un phénomène commun chez les Copépodes pélagiques ont été observés dans cette famille et dans 2 de ces genres.

Il existe une tendance générale à la miniaturisation des dimensions corporelles chez les espèces épipélagiques et les migratrices inter-zones par rapport aux espèces mésopélagiques ; les espèces épipélagiques et les migratrices inter-zones tendent à montrer une ségrégation verticale plus fine par rapport à la différenciation de taille chez les espèces mésopélagiques. Au sein de la population totale, un petit nombre d'épipélagiques et de migratrices inter-zones prédominent, avec une petite portion de l'abondance comprenant la majorité des espèces non dominantes. Des différences dans les modèles de distribution verticale et/ou dans la taille ont été notées dans certains genres et dans des couples d'espèces morphologiquement semblables. Ces observations suggèrent que l'assemblage très divers des Scolecitrichides dans la baie de Sagami est peut-être structuré en grand partie grâce à la répartition verticale de l'habitat et des ressources alimentaires.
]

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854006776759554
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854006776759554
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854006776759554
2006-03-01
2016-12-07

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation