P. japonicus group" may be possible using the CT ratio combined with the smaller body size. Intraspecific variation was observed in the arrangement of subexopodal spines of P. ornatus and P. versicolor phyllosomas, indicating this character is not diagnostic to separate these two species. L'analyse de la séquence nucléotidique du gène mitochondrial COI a été réalisée afin d'identifier les larves phyllosomes de langoustes du genre Panulirus, aux stades larvaires allant du milieu à la fin du développement, collectées au sud de l'archipel des Ryukyu (Pacifique nord-occidental). Les larves identifiées, ont été soumises à un examen morphologique. Les 92 larves collectées en mai 2003 étaient des phyllosomes du dernier stade de P. japonicus, tandis que les 174 larves de novembre 2004 comprenaient quatre espèces de phyllosomes de groupe 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110) et P. l. longipes (7)), une du groupe 2 (P. penicillatus (43)) et deux du groupe 4 (P. ornatus (8) et P. versicolor (1)). Des images photo des larves phyllosomes représentatives, corroborées par l'identification moléculaire, sont présentées. L'analyse morphologique a montré que le rapport entre les largeurs du cephalon et du thorax (rapport CT) des phyllosomes de P. japonicus était le plus bas, et la séparation des larves de P. japonicus des autres espèces du «groupe P. japonicus» peut être faite en utilisant le rapport CT combiné avec la taille plus petite du corps. Une variation intraspécifique a été observée dans l'arrangement des épines subexopodiales des phyllosomes de P. ornatus et de P. versicolor, ce qui indique que ce caractère n'est pas diagnostique pour séparer ces deux espèces., Nucleotide sequence analysis of the mitochondrial COI gene was performed to identify midto final stage phyllosoma larvae of spiny lobsters of the genus Panulirus caught in the south of the Ryukyu Archipelago (northwest Pacific). The identified larvae were subjected to morphological investigation. All 92 larvae caught in May 2003 were late to final stage phyllosomas of P. japonicus, while 174 larvae in November 2004 comprised four species of phyllosoma group 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110), and P. l. longipes (7)), one of group 2 (P. penicillatus (43)), and two of group 4 (P. ornatus (8) and P. versicolor (1)). Photo images of representative phyllosoma larvae, substantiated by molecular identification, are presented. Morphological investigation indicated that the ratio between the widths of cephalon and thorax (CT ratio) of the P. japonicus phyllosomas was the smallest, and discrimination of P. japonicus larvae from the other species of the "P. japonicus group" may be possible using the CT ratio combined with the smaller body size. Intraspecific variation was observed in the arrangement of subexopodal spines of P. ornatus and P. versicolor phyllosomas, indicating this character is not diagnostic to separate these two species. L'analyse de la séquence nucléotidique du gène mitochondrial COI a été réalisée afin d'identifier les larves phyllosomes de langoustes du genre Panulirus, aux stades larvaires allant du milieu à la fin du développement, collectées au sud de l'archipel des Ryukyu (Pacifique nord-occidental). Les larves identifiées, ont été soumises à un examen morphologique. Les 92 larves collectées en mai 2003 étaient des phyllosomes du dernier stade de P. japonicus, tandis que les 174 larves de novembre 2004 comprenaient quatre espèces de phyllosomes de groupe 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110) et P. l. longipes (7)), une du groupe 2 (P. penicillatus (43)) et deux du groupe 4 (P. ornatus (8) et P. versicolor (1)). Des images photo des larves phyllosomes représentatives, corroborées par l'identification moléculaire, sont présentées. L'analyse morphologique a montré que le rapport entre les largeurs du cephalon et du thorax (rapport CT) des phyllosomes de P. japonicus était le plus bas, et la séparation des larves de P. japonicus des autres espèces du «groupe P. japonicus» peut être faite en utilisant le rapport CT combiné avec la taille plus petite du corps. Une variation intraspécifique a été observée dans l'arrangement des épines subexopodiales des phyllosomes de P. ornatus et de P. versicolor, ce qui indique que ce caractère n'est pas diagnostique pour séparer ces deux espèces.]" /> Identification of Mid- To Final Stage Phyllosoma Larvae of the Genus Panulirus White, 1847 collected in the Ryukyu Archipelago  »  Brill Online
Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Identification of Mid- To Final Stage Phyllosoma Larvae of the Genus Panulirus White, 1847 collected in the Ryukyu Archipelago

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

[Nucleotide sequence analysis of the mitochondrial COI gene was performed to identify midto final stage phyllosoma larvae of spiny lobsters of the genus Panulirus caught in the south of the Ryukyu Archipelago (northwest Pacific). The identified larvae were subjected to morphological investigation. All 92 larvae caught in May 2003 were late to final stage phyllosomas of P. japonicus, while 174 larvae in November 2004 comprised four species of phyllosoma group 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110), and P. l. longipes (7)), one of group 2 (P. penicillatus (43)), and two of group 4 (P. ornatus (8) and P. versicolor (1)). Photo images of representative phyllosoma larvae, substantiated by molecular identification, are presented. Morphological investigation indicated that the ratio between the widths of cephalon and thorax (CT ratio) of the P. japonicus phyllosomas was the smallest, and discrimination of P. japonicus larvae from the other species of the "P. japonicus group" may be possible using the CT ratio combined with the smaller body size. Intraspecific variation was observed in the arrangement of subexopodal spines of P. ornatus and P. versicolor phyllosomas, indicating this character is not diagnostic to separate these two species. L'analyse de la séquence nucléotidique du gène mitochondrial COI a été réalisée afin d'identifier les larves phyllosomes de langoustes du genre Panulirus, aux stades larvaires allant du milieu à la fin du développement, collectées au sud de l'archipel des Ryukyu (Pacifique nord-occidental). Les larves identifiées, ont été soumises à un examen morphologique. Les 92 larves collectées en mai 2003 étaient des phyllosomes du dernier stade de P. japonicus, tandis que les 174 larves de novembre 2004 comprenaient quatre espèces de phyllosomes de groupe 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110) et P. l. longipes (7)), une du groupe 2 (P. penicillatus (43)) et deux du groupe 4 (P. ornatus (8) et P. versicolor (1)). Des images photo des larves phyllosomes représentatives, corroborées par l'identification moléculaire, sont présentées. L'analyse morphologique a montré que le rapport entre les largeurs du cephalon et du thorax (rapport CT) des phyllosomes de P. japonicus était le plus bas, et la séparation des larves de P. japonicus des autres espèces du «groupe P. japonicus» peut être faite en utilisant le rapport CT combiné avec la taille plus petite du corps. Une variation intraspécifique a été observée dans l'arrangement des épines subexopodiales des phyllosomes de P. ornatus et de P. versicolor, ce qui indique que ce caractère n'est pas diagnostique pour séparer ces deux espèces., Nucleotide sequence analysis of the mitochondrial COI gene was performed to identify midto final stage phyllosoma larvae of spiny lobsters of the genus Panulirus caught in the south of the Ryukyu Archipelago (northwest Pacific). The identified larvae were subjected to morphological investigation. All 92 larvae caught in May 2003 were late to final stage phyllosomas of P. japonicus, while 174 larvae in November 2004 comprised four species of phyllosoma group 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110), and P. l. longipes (7)), one of group 2 (P. penicillatus (43)), and two of group 4 (P. ornatus (8) and P. versicolor (1)). Photo images of representative phyllosoma larvae, substantiated by molecular identification, are presented. Morphological investigation indicated that the ratio between the widths of cephalon and thorax (CT ratio) of the P. japonicus phyllosomas was the smallest, and discrimination of P. japonicus larvae from the other species of the "P. japonicus group" may be possible using the CT ratio combined with the smaller body size. Intraspecific variation was observed in the arrangement of subexopodal spines of P. ornatus and P. versicolor phyllosomas, indicating this character is not diagnostic to separate these two species. L'analyse de la séquence nucléotidique du gène mitochondrial COI a été réalisée afin d'identifier les larves phyllosomes de langoustes du genre Panulirus, aux stades larvaires allant du milieu à la fin du développement, collectées au sud de l'archipel des Ryukyu (Pacifique nord-occidental). Les larves identifiées, ont été soumises à un examen morphologique. Les 92 larves collectées en mai 2003 étaient des phyllosomes du dernier stade de P. japonicus, tandis que les 174 larves de novembre 2004 comprenaient quatre espèces de phyllosomes de groupe 1 (P. femoristriga (n = 1), P. japonicus (4), P. longipes bispinosus (110) et P. l. longipes (7)), une du groupe 2 (P. penicillatus (43)) et deux du groupe 4 (P. ornatus (8) et P. versicolor (1)). Des images photo des larves phyllosomes représentatives, corroborées par l'identification moléculaire, sont présentées. L'analyse morphologique a montré que le rapport entre les largeurs du cephalon et du thorax (rapport CT) des phyllosomes de P. japonicus était le plus bas, et la séparation des larves de P. japonicus des autres espèces du «groupe P. japonicus» peut être faite en utilisant le rapport CT combiné avec la taille plus petite du corps. Une variation intraspécifique a été observée dans l'arrangement des épines subexopodiales des phyllosomes de P. ornatus et de P. versicolor, ce qui indique que ce caractère n'est pas diagnostique pour séparer ces deux espèces.]

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854006778026771
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854006778026771
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854006778026771
2006-06-01
2016-09-29

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation