La densité et la morphologie des terriers de Uca annulipes ont été étudiées dans trois microhabitats d'une mangrove à Singapour. Ces trois micro-habitats étaient: des zones dominées par des racines-échasses (AR), des zones avec des pneumatophores et des racines traçantes (UR), et des zones à substrat nu (NR). Neuf, onze et dix quadrats de 0,25 m2 ont été établis au hasard dans les habitats AR, UR, et NR, respectivement. Le sexe et la classe de taille des crabes ont été relevés. Neuf dimensions de la forme des terriers ont été mesurés en utilisant des moulages en cire de 135 terriers. Les habitats AR et UR, avec des densités moyennes de crabes de 24,0 ± 9,8 et 25,5 ± 6,5 crabes m−2, présentaient de façon significative un nombre de crabes plus élevé que l'habitat NR (7,6 ± 5,1 crabes m−2). Nous proposons que peut-être plus de crabes habitent ces deux habitats car (1) il y a un moindre coût de maintenance des terriers en raison de la stabilité accrue du substrat apportée par les pneumatophores, les racines traçantes, les tapis d'algues et les bancs de moules; (2) il y a davantage de nourriture (matière organique) présente; (3) il pourrait y avoir plus de possibilités de refuge par rapport aux prédateurs. Les volumes des terriers des habitats NR et AR étaient inférieurs à ceux mesurés dans l'habitat UR, indiquant que les U. annulipes étaient de plus actifs brasseurs de substrat dans les zones à pneumatophores et racines traçantes que dans les zones sableuses autour des arbres. Les résultats de MANOVA sur les six variables linéaires des terriers, croisées avec l'habitat, le sexe et la taille des crabes, ont montré que les crabes mâles et femelles creusaient des terriers de morphologie similaire. Les crabes de plus grande taille creusaient de plus grands terriers que les crabes plus petits. Le type d'habitat affecte la taille du diamètre de la chambre dans laquelle les crabes passent leur temps quand la marée arrive. L'angle au sol (β) et l'angle médian () du terrier des mâles et des femelles étaient similaires; β (pour les données combinées) ne différait pas significativement dans les trois micro-habitats. Le de NR était plus grand que celui de UR et AR. Nous proposons que les terriers ayant un plus grand pourrait aider à la survie des crabes, car des terriers à angle plus aigu fournissent un meilleur refuge contre les prédateurs, en particulier dans les zones "ouvertes" comme l'habitat NR., Density and burrow morphology of Uca annulipes were studied at three micro-habitats in a Singapore mangrove. The three micro-habitats were: areas dominated by overhanging prop roots (AR), areas with pneumatophores and underlying cable roots (UR), and areas of bare substratum (NR). Nine, eleven, and ten 0.25 m2 quadrats were established randomly in the AR, UR, and NR habitats, respectively. Sex and size-class of crabs in the quadrats were recorded. Nine burrow morphology dimensions were measured using wax casts of 135 burrows. AR and UR habitats with mean crab densities of 24.0 ± 9.8 and 25.5 ± 6.5 crabs m−2, had significantly more crabs than the NR habitat (7.6 ± 5.1 crabs m−2). We propose that perhaps more crabs inhabit these two habitats as (1) there is less burrow maintenance cost due to increased substratum stability rendered by the pneumatophores, cable roots, algal mats, and mussel beds; (2) there is more food (i.e., organic matter) present; (3) there could be more refuge from predators. NR and AR habitats' burrow volumes were both smaller than that measured for the UR habitat, indicating that U. annulipes were more active bioturbators in the areas where there are pneumatophores and underlying cable roots than in the sandy areas around the trees. MANOVA results of the six linear burrow variables, crossed with habitat, sex, and size of crabs, showed that male and female crabs excavated burrows that were similar in morphology. Larger-sized crabs excavated larger burrows than smaller crabs. Habitat type affected the size of the chamber diameter in which crabs spend time underground when the tide comes in. Burrow ground-angle (β) and mid-angle () of males and females were similar; β (for combined data) did not differ significantly in the three micro-habitats. The of NR was larger than that of UR and AR. We speculate that burrows with a greater could aid in the survival of the crabs, as more acutely bent burrows provide better refuge from predators, especially in "open" areas such as the NR habitat. La densité et la morphologie des terriers de Uca annulipes ont été étudiées dans trois microhabitats d'une mangrove à Singapour. Ces trois micro-habitats étaient: des zones dominées par des racines-échasses (AR), des zones avec des pneumatophores et des racines traçantes (UR), et des zones à substrat nu (NR). Neuf, onze et dix quadrats de 0,25 m2 ont été établis au hasard dans les habitats AR, UR, et NR, respectivement. Le sexe et la classe de taille des crabes ont été relevés. Neuf dimensions de la forme des terriers ont été mesurés en utilisant des moulages en cire de 135 terriers. Les habitats AR et UR, avec des densités moyennes de crabes de 24,0 ± 9,8 et 25,5 ± 6,5 crabes m−2, présentaient de façon significative un nombre de crabes plus élevé que l'habitat NR (7,6 ± 5,1 crabes m−2). Nous proposons que peut-être plus de crabes habitent ces deux habitats car (1) il y a un moindre coût de maintenance des terriers en raison de la stabilité accrue du substrat apportée par les pneumatophores, les racines traçantes, les tapis d'algues et les bancs de moules; (2) il y a davantage de nourriture (matière organique) présente; (3) il pourrait y avoir plus de possibilités de refuge par rapport aux prédateurs. Les volumes des terriers des habitats NR et AR étaient inférieurs à ceux mesurés dans l'habitat UR, indiquant que les U. annulipes étaient de plus actifs brasseurs de substrat dans les zones à pneumatophores et racines traçantes que dans les zones sableuses autour des arbres. Les résultats de MANOVA sur les six variables linéaires des terriers, croisées avec l'habitat, le sexe et la taille des crabes, ont montré que les crabes mâles et femelles creusaient des terriers de morphologie similaire. Les crabes de plus grande taille creusaient de plus grands terriers que les crabes plus petits. Le type d'habitat affecte la taille du diamètre de la chambre dans laquelle les crabes passent leur temps quand la marée arrive. L'angle au sol (β) et l'angle médian () du terrier des mâles et des femelles étaient similaires; β (pour les données combinées) ne différait pas significativement dans les trois micro-habitats. Le de NR était plus grand que celui de UR et AR. Nous proposons que les terriers ayant un plus grand pourrait aider à la survie des crabes, car des terriers à angle plus aigu fournissent un meilleur refuge contre les prédateurs, en particulier dans les zones "ouvertes" comme l'habitat NR.]" /> Mangrove micro-habitat influence on bioturbative activities and burrow morphology of the fiddler crab, Uca annulipes (H. Milne Edwards, 1837) (Decapoda, Ocypodidae)  »  Brill Online
Cookies Policy
X
Cookie Policy

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Mangrove micro-habitat influence on bioturbative activities and burrow morphology of the fiddler crab, Uca annulipes (H. Milne Edwards, 1837) (Decapoda, Ocypodidae)

MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

[Density and burrow morphology of Uca annulipes were studied at three micro-habitats in a Singapore mangrove. The three micro-habitats were: areas dominated by overhanging prop roots (AR), areas with pneumatophores and underlying cable roots (UR), and areas of bare substratum (NR). Nine, eleven, and ten 0.25 m2 quadrats were established randomly in the AR, UR, and NR habitats, respectively. Sex and size-class of crabs in the quadrats were recorded. Nine burrow morphology dimensions were measured using wax casts of 135 burrows. AR and UR habitats with mean crab densities of 24.0 ± 9.8 and 25.5 ± 6.5 crabs m−2, had significantly more crabs than the NR habitat (7.6 ± 5.1 crabs m−2). We propose that perhaps more crabs inhabit these two habitats as (1) there is less burrow maintenance cost due to increased substratum stability rendered by the pneumatophores, cable roots, algal mats, and mussel beds; (2) there is more food (i.e., organic matter) present; (3) there could be more refuge from predators. NR and AR habitats' burrow volumes were both smaller than that measured for the UR habitat, indicating that U. annulipes were more active bioturbators in the areas where there are pneumatophores and underlying cable roots than in the sandy areas around the trees. MANOVA results of the six linear burrow variables, crossed with habitat, sex, and size of crabs, showed that male and female crabs excavated burrows that were similar in morphology. Larger-sized crabs excavated larger burrows than smaller crabs. Habitat type affected the size of the chamber diameter in which crabs spend time underground when the tide comes in. Burrow ground-angle (β) and mid-angle () of males and females were similar; β (for combined data) did not differ significantly in the three micro-habitats. The of NR was larger than that of UR and AR. We speculate that burrows with a greater could aid in the survival of the crabs, as more acutely bent burrows provide better refuge from predators, especially in "open" areas such as the NR habitat. La densité et la morphologie des terriers de Uca annulipes ont été étudiées dans trois microhabitats d'une mangrove à Singapour. Ces trois micro-habitats étaient: des zones dominées par des racines-échasses (AR), des zones avec des pneumatophores et des racines traçantes (UR), et des zones à substrat nu (NR). Neuf, onze et dix quadrats de 0,25 m2 ont été établis au hasard dans les habitats AR, UR, et NR, respectivement. Le sexe et la classe de taille des crabes ont été relevés. Neuf dimensions de la forme des terriers ont été mesurés en utilisant des moulages en cire de 135 terriers. Les habitats AR et UR, avec des densités moyennes de crabes de 24,0 ± 9,8 et 25,5 ± 6,5 crabes m−2, présentaient de façon significative un nombre de crabes plus élevé que l'habitat NR (7,6 ± 5,1 crabes m−2). Nous proposons que peut-être plus de crabes habitent ces deux habitats car (1) il y a un moindre coût de maintenance des terriers en raison de la stabilité accrue du substrat apportée par les pneumatophores, les racines traçantes, les tapis d'algues et les bancs de moules; (2) il y a davantage de nourriture (matière organique) présente; (3) il pourrait y avoir plus de possibilités de refuge par rapport aux prédateurs. Les volumes des terriers des habitats NR et AR étaient inférieurs à ceux mesurés dans l'habitat UR, indiquant que les U. annulipes étaient de plus actifs brasseurs de substrat dans les zones à pneumatophores et racines traçantes que dans les zones sableuses autour des arbres. Les résultats de MANOVA sur les six variables linéaires des terriers, croisées avec l'habitat, le sexe et la taille des crabes, ont montré que les crabes mâles et femelles creusaient des terriers de morphologie similaire. Les crabes de plus grande taille creusaient de plus grands terriers que les crabes plus petits. Le type d'habitat affecte la taille du diamètre de la chambre dans laquelle les crabes passent leur temps quand la marée arrive. L'angle au sol (β) et l'angle médian () du terrier des mâles et des femelles étaient similaires; β (pour les données combinées) ne différait pas significativement dans les trois micro-habitats. Le de NR était plus grand que celui de UR et AR. Nous proposons que les terriers ayant un plus grand pourrait aider à la survie des crabes, car des terriers à angle plus aigu fournissent un meilleur refuge contre les prédateurs, en particulier dans les zones "ouvertes" comme l'habitat NR., Density and burrow morphology of Uca annulipes were studied at three micro-habitats in a Singapore mangrove. The three micro-habitats were: areas dominated by overhanging prop roots (AR), areas with pneumatophores and underlying cable roots (UR), and areas of bare substratum (NR). Nine, eleven, and ten 0.25 m2 quadrats were established randomly in the AR, UR, and NR habitats, respectively. Sex and size-class of crabs in the quadrats were recorded. Nine burrow morphology dimensions were measured using wax casts of 135 burrows. AR and UR habitats with mean crab densities of 24.0 ± 9.8 and 25.5 ± 6.5 crabs m−2, had significantly more crabs than the NR habitat (7.6 ± 5.1 crabs m−2). We propose that perhaps more crabs inhabit these two habitats as (1) there is less burrow maintenance cost due to increased substratum stability rendered by the pneumatophores, cable roots, algal mats, and mussel beds; (2) there is more food (i.e., organic matter) present; (3) there could be more refuge from predators. NR and AR habitats' burrow volumes were both smaller than that measured for the UR habitat, indicating that U. annulipes were more active bioturbators in the areas where there are pneumatophores and underlying cable roots than in the sandy areas around the trees. MANOVA results of the six linear burrow variables, crossed with habitat, sex, and size of crabs, showed that male and female crabs excavated burrows that were similar in morphology. Larger-sized crabs excavated larger burrows than smaller crabs. Habitat type affected the size of the chamber diameter in which crabs spend time underground when the tide comes in. Burrow ground-angle (β) and mid-angle () of males and females were similar; β (for combined data) did not differ significantly in the three micro-habitats. The of NR was larger than that of UR and AR. We speculate that burrows with a greater could aid in the survival of the crabs, as more acutely bent burrows provide better refuge from predators, especially in "open" areas such as the NR habitat. La densité et la morphologie des terriers de Uca annulipes ont été étudiées dans trois microhabitats d'une mangrove à Singapour. Ces trois micro-habitats étaient: des zones dominées par des racines-échasses (AR), des zones avec des pneumatophores et des racines traçantes (UR), et des zones à substrat nu (NR). Neuf, onze et dix quadrats de 0,25 m2 ont été établis au hasard dans les habitats AR, UR, et NR, respectivement. Le sexe et la classe de taille des crabes ont été relevés. Neuf dimensions de la forme des terriers ont été mesurés en utilisant des moulages en cire de 135 terriers. Les habitats AR et UR, avec des densités moyennes de crabes de 24,0 ± 9,8 et 25,5 ± 6,5 crabes m−2, présentaient de façon significative un nombre de crabes plus élevé que l'habitat NR (7,6 ± 5,1 crabes m−2). Nous proposons que peut-être plus de crabes habitent ces deux habitats car (1) il y a un moindre coût de maintenance des terriers en raison de la stabilité accrue du substrat apportée par les pneumatophores, les racines traçantes, les tapis d'algues et les bancs de moules; (2) il y a davantage de nourriture (matière organique) présente; (3) il pourrait y avoir plus de possibilités de refuge par rapport aux prédateurs. Les volumes des terriers des habitats NR et AR étaient inférieurs à ceux mesurés dans l'habitat UR, indiquant que les U. annulipes étaient de plus actifs brasseurs de substrat dans les zones à pneumatophores et racines traçantes que dans les zones sableuses autour des arbres. Les résultats de MANOVA sur les six variables linéaires des terriers, croisées avec l'habitat, le sexe et la taille des crabes, ont montré que les crabes mâles et femelles creusaient des terriers de morphologie similaire. Les crabes de plus grande taille creusaient de plus grands terriers que les crabes plus petits. Le type d'habitat affecte la taille du diamètre de la chambre dans laquelle les crabes passent leur temps quand la marée arrive. L'angle au sol (β) et l'angle médian () du terrier des mâles et des femelles étaient similaires; β (pour les données combinées) ne différait pas significativement dans les trois micro-habitats. Le de NR était plus grand que celui de UR et AR. Nous proposons que les terriers ayant un plus grand pourrait aider à la survie des crabes, car des terriers à angle plus aigu fournissent un meilleur refuge contre les prédateurs, en particulier dans les zones "ouvertes" comme l'habitat NR.]

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Create email alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation