Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

The Female Reproductive Organs of Lucifer (Decapoda, Sergestidae)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[Une étude de la littérature à fait apparaître de considérables divergences d'opinion à propos de la structure des organes génitaux femelles de Lucifer. Le principal point de désaccord portait sur la question de savoir si oviductes et spermathèques étaient unis intérieurement ou s'ils s'ouvraient séparément à l'extérieur. Une étude histologique de Lucifer typus H. Milne Edwards a donc été effectuée, qui a donné les résultats suivants. Il existe entre les bases des troisièmes péréiopodes un orifice median, qui s'ouvre sur un canal menant à deux spermathèques en culs-de-sac. Les deux ovaires se trouvent de chaque côté de l'intestin, dans l'abdomen et la partie postérieure du thorax. Chaque oviducte s'étend dorsalement à partir de la région antérieure de l'ovaire pour s'ouvrir sur la base du troisième péréiopode. Ainsi, il n'existe pas de connection interne entre oviductes et spermathèques, et la fécondation chez Lucifer doit être externe, comme chez les autres Décapodes Natantia., Une étude de la littérature à fait apparaître de considérables divergences d'opinion à propos de la structure des organes génitaux femelles de Lucifer. Le principal point de désaccord portait sur la question de savoir si oviductes et spermathèques étaient unis intérieurement ou s'ils s'ouvraient séparément à l'extérieur. Une étude histologique de Lucifer typus H. Milne Edwards a donc été effectuée, qui a donné les résultats suivants. Il existe entre les bases des troisièmes péréiopodes un orifice median, qui s'ouvre sur un canal menant à deux spermathèques en culs-de-sac. Les deux ovaires se trouvent de chaque côté de l'intestin, dans l'abdomen et la partie postérieure du thorax. Chaque oviducte s'étend dorsalement à partir de la région antérieure de l'ovaire pour s'ouvrir sur la base du troisième péréiopode. Ainsi, il n'existe pas de connection interne entre oviductes et spermathèques, et la fécondation chez Lucifer doit être externe, comme chez les autres Décapodes Natantia.]

Affiliations: 1: Marine Biological Station, Port Erin, Isle of Man, Great Britain

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854068x00377
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854068x00377
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854068x00377
1968-01-01
2016-12-05

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation