Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Mating Behavior of the Crayfish Orconectes Nais (Faxon, 1885) (Decapoda, Astacoidea)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[La conduite d'appariement des Orconectes nais était la même que celle d'autres espèces d'écrevisses sauf l'approche du mâle à la femelle et les manoeuvres du mâle pour mettre la femelle dans une position renversée. Sa conduite d'approche consistait en tendant les seconde et troisième paires de péreiopodes pour prendre la femelle et la manipuler dans une position côte à côte avec lui. De cette position il la renversait plutôt qu'il ne s'emparait d'elle d'une manière aggressive de ses pinces pour la renverser ensuite. Cette conduite d'extension ne visait qu'aux femelles, ce qui suggère la possibilité de discernement du sexe à un certain degré. Les différences de conduite pendant l'accouplement montrés par les espèces de deux familles d'écrevisses, les Cambaridae et les Astacidae, s'expliquent par des différences anatomiques. Les Cambaridae femelles ont un receptaculum seminis, l'annulus ventralis, et les mâles ont des crocs aux ischions. Les Astacidae n'ont ni l'un ni l'autre., La conduite d'appariement des Orconectes nais était la même que celle d'autres espèces d'écrevisses sauf l'approche du mâle à la femelle et les manoeuvres du mâle pour mettre la femelle dans une position renversée. Sa conduite d'approche consistait en tendant les seconde et troisième paires de péreiopodes pour prendre la femelle et la manipuler dans une position côte à côte avec lui. De cette position il la renversait plutôt qu'il ne s'emparait d'elle d'une manière aggressive de ses pinces pour la renverser ensuite. Cette conduite d'extension ne visait qu'aux femelles, ce qui suggère la possibilité de discernement du sexe à un certain degré. Les différences de conduite pendant l'accouplement montrés par les espèces de deux familles d'écrevisses, les Cambaridae et les Astacidae, s'expliquent par des différences anatomiques. Les Cambaridae femelles ont un receptaculum seminis, l'annulus ventralis, et les mâles ont des crocs aux ischions. Les Astacidae n'ont ni l'un ni l'autre.]

Affiliations: 1: Department of Biology, Rockford College, Rockford, Illinois 61107, U.S.A.

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854077x00746
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854077x00746
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854077x00746
1977-01-01
2016-12-08

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation