Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Balanus Balanoides in Tide-Pools: a Question of Maladaptation?

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

La survie de la balane Balanus balanoides a été examinée sur le terrain et en laboratoire. Les sites d'observation étaient Black Point à l'entrée de la Baie de Narragansett, à Rhode Island, et Merwin Point le long de la côte nord du détroit de Long Island, dans le Connecticut. Les balanes ont été trouvées fixées dans les cuvettes intertidales à la fois à black Point et à Merwin Point entre février et mai. De mai à juillet cependant, elles mourraient dans les cuvettes, si bien qu'il n'en restait pratiquement plus à la fin de juillet. Sur les rochers nus environnants il restait assez de balanes survivantes pour maintenir une couverture presque complète des rochers. Dans les cuvettes, les peuplements de balanes évitaient la moule Mytilus edulis, l'algue rouge encroutante Ralfsia verrucosa, et les algues buissonnantes, telles que Dumontia incrassata et Chondrus crispus. Les peuplements de balanes n'étaient pas affectés par l'algue encroutante Hildenbrandia prototypus. Les expériences en laboratoire ont montré que les exsudats de l'algue Ulva lactuca accroissaient la mortalité des balanes. Cependant d'autres algues des cuvettes intertidales, comme Hildenbrandia prototypus et Scytosiphon lomentaria n'influaient pas sur la survie. Dans le milieu naturel, la présence d'U. lactuca ne coincidait ni avec le pic d'abondance, ni avec la période de mortalité des balanes dans les cuvettes. Les faibles taux d'oxygène dissous se sont révélés comme accroissant la mortalité en laboratoire. Toutes les cuvettes à Merwin Point et certaines à Black Point montraient un niveau d'oxygène dissous qui, à marée basse, tombait au dessous du niveau de tolérance des balanes. A Black Point seulement existait en abondance un prédateur connu des balanes, Nucella lapillus. Ce prédateur pourrait être le responsable de la mortalité des balanes dans certaines des cuvettes, mais non dans toutes. Bien que plusieurs facteurs aient été trouvés, qui affectaient de façon défavorable la survie des balanes dans les cuvettes intertidales (par ex. algues, faible taux d'oxygène dissous, et prédateurs), aucun facteur unique n'expliquait les mortalités dans toutes les cuvettes examinées. En conclusion, il semble que Balanus balanoides n'est pas adapté à la survie dans des conditions étroitement confinées où les toxines peuvent s'accumuler, les taux d'oxygène dissous devenir très réduits, ou la prédations s'accroitre. L'espèce est au contraire adaptée aux situations ouvertes, où les taux d'oxygène dissous se maintiennent et où les toxines se dispersent.

Affiliations: 1: Biology Department, University of Bridgeport, Bridgeport, Connecticut 06601, U.S.A.

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854083x00190
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854083x00190
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854083x00190
1983-01-01
2016-09-25

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation