Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Postembryonic To Adult Growth and Development in the Crayfish Orconectes Neglectus Chaenodactylus Williams, 1952 (Decapoda, Astacidea)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.
Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the Brill platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

[Le développement du juvénile d'Orconectes neglectus chaenodactylus passe en deux semaines du premier stade arrondi avec vitellus abondant au troisième stade, miniature de l'adulte. Après 3 semaines, les juvéniles au quatrième stade sont indépendants des soins maternels. Le développement des caractères sexuels primaires (premiers pléopodes, orifices des oviductes et spermiductes, annulus ventralis) est plus tardif que celui des structures alimentaires, sensorielles et locomotrices. Le développement morphologique des structures sexuelles primaires est complet dans les 3 mois, et les spécimens arrivent à maturité dans les 6 à 8 mois. La croissance en taille (longueur de la carapace) est similaire pour les juveniles des deux sexes. Le taux maximal de croissance des juvéniles est observé environ deux mois après l'éclosion. Pendant cette période, la carapace s'accroît à raison de 3,7 mm par mois. Les juvéniles atteignent la taille adulte minimale 4 mois et demi après l'éclosion; en 8 mois, les spécimens effectuent 8 à 10 mues. L'accumulation de biomasse est similaire chez les adultes mâles et femelles, qui, typiquement, effectuent quatre mues par an et s'accroissent à chaque mue de 1,34 mm (carapace). Il n'y a pas de dimorphisme sexuel dans la taille; cependant, il existe des caractères sexuels secondaires dimorphiques (longueur et largeur de la pince, largeur de l'abdomen). Les pinces présentent une croissance allométrique: elles sont plus longues et plus larges chez les mâles, alors que l'abdomen est plus large chez les femelles, les différences étant significatives. Des décalages allométriques de biomasse résultent de cette croissance sexuellement dimorphique., Le développement du juvénile d'Orconectes neglectus chaenodactylus passe en deux semaines du premier stade arrondi avec vitellus abondant au troisième stade, miniature de l'adulte. Après 3 semaines, les juvéniles au quatrième stade sont indépendants des soins maternels. Le développement des caractères sexuels primaires (premiers pléopodes, orifices des oviductes et spermiductes, annulus ventralis) est plus tardif que celui des structures alimentaires, sensorielles et locomotrices. Le développement morphologique des structures sexuelles primaires est complet dans les 3 mois, et les spécimens arrivent à maturité dans les 6 à 8 mois. La croissance en taille (longueur de la carapace) est similaire pour les juveniles des deux sexes. Le taux maximal de croissance des juvéniles est observé environ deux mois après l'éclosion. Pendant cette période, la carapace s'accroît à raison de 3,7 mm par mois. Les juvéniles atteignent la taille adulte minimale 4 mois et demi après l'éclosion; en 8 mois, les spécimens effectuent 8 à 10 mues. L'accumulation de biomasse est similaire chez les adultes mâles et femelles, qui, typiquement, effectuent quatre mues par an et s'accroissent à chaque mue de 1,34 mm (carapace). Il n'y a pas de dimorphisme sexuel dans la taille; cependant, il existe des caractères sexuels secondaires dimorphiques (longueur et largeur de la pince, largeur de l'abdomen). Les pinces présentent une croissance allométrique: elles sont plus longues et plus larges chez les mâles, alors que l'abdomen est plus large chez les femelles, les différences étant significatives. Des décalages allométriques de biomasse résultent de cette croissance sexuellement dimorphique.]

Affiliations: 1: Department of Biology, Memphis State University, Memphis, Tennessee 38152, U.S.A.

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854084x00685
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854084x00685
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854084x00685
1984-01-01
2016-07-29

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation