M. Betaïne, glycine et proline ont suscité un même type de réponse pendant les divers stades de mue, mais à un seuil plus élevé. Ainsi, bien que les crevettes ne s'alimentent pas aux stades de pré- et post-mue, elles restent néanmoins en éveil sur le plan nutritionnel., Une analyse du comportement de la crevette d'eau douce Macrobrachium rosenbergii dans la réponse à des chimio-attractifs pendant son cycle de mue a été effectuée dans les conditions de laboratoire. Le comportement alimentaire a inclus trois composantes séquentielles majeures: 1) détection initiale et recherche sans déplacement, traduites par une agitation accrue des antennules, avec fouettement et balayage, ceci étant accompagné de mouvement du dactyle des péréiopodes; 2) mouvement vers la source de la stimulation chimique avec la poursuite des activités mentionnées ci-dessus; 3) arrivée au point d'introduction des chimio-attractifs avec essai d' "alimentation". Les crevettes, même aux stades de pré- ou postmue, ont été stimulées de façon positive par des concentrations de taurine aussi faibles que 10-5 M (au point d'introduction). La réponse positive incluait une intense activité de recherche et un déplacement, mais en atteignant rarement le but. Par ailleurs, dans le stade d'intermue, les crevettes réagissaient positivement, même quand les concentrations n'étaient que de 10-8 M. Betaïne, glycine et proline ont suscité un même type de réponse pendant les divers stades de mue, mais à un seuil plus élevé. Ainsi, bien que les crevettes ne s'alimentent pas aux stades de pré- et post-mue, elles restent néanmoins en éveil sur le plan nutritionnel.]" /> Variability in Feeding Behavior of the Malaysian Prawn Macrobrachium Rosenbergii (De Man) During the Molt Cycle (Decapoda, Caridea)  »  Brill Online
Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Variability in Feeding Behavior of the Malaysian Prawn Macrobrachium Rosenbergii (De Man) During the Molt Cycle (Decapoda, Caridea)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

[Une analyse du comportement de la crevette d'eau douce Macrobrachium rosenbergii dans la réponse à des chimio-attractifs pendant son cycle de mue a été effectuée dans les conditions de laboratoire. Le comportement alimentaire a inclus trois composantes séquentielles majeures: 1) détection initiale et recherche sans déplacement, traduites par une agitation accrue des antennules, avec fouettement et balayage, ceci étant accompagné de mouvement du dactyle des péréiopodes; 2) mouvement vers la source de la stimulation chimique avec la poursuite des activités mentionnées ci-dessus; 3) arrivée au point d'introduction des chimio-attractifs avec essai d' "alimentation". Les crevettes, même aux stades de pré- ou postmue, ont été stimulées de façon positive par des concentrations de taurine aussi faibles que 10-5 M (au point d'introduction). La réponse positive incluait une intense activité de recherche et un déplacement, mais en atteignant rarement le but. Par ailleurs, dans le stade d'intermue, les crevettes réagissaient positivement, même quand les concentrations n'étaient que de 10-8 M. Betaïne, glycine et proline ont suscité un même type de réponse pendant les divers stades de mue, mais à un seuil plus élevé. Ainsi, bien que les crevettes ne s'alimentent pas aux stades de pré- et post-mue, elles restent néanmoins en éveil sur le plan nutritionnel., Une analyse du comportement de la crevette d'eau douce Macrobrachium rosenbergii dans la réponse à des chimio-attractifs pendant son cycle de mue a été effectuée dans les conditions de laboratoire. Le comportement alimentaire a inclus trois composantes séquentielles majeures: 1) détection initiale et recherche sans déplacement, traduites par une agitation accrue des antennules, avec fouettement et balayage, ceci étant accompagné de mouvement du dactyle des péréiopodes; 2) mouvement vers la source de la stimulation chimique avec la poursuite des activités mentionnées ci-dessus; 3) arrivée au point d'introduction des chimio-attractifs avec essai d' "alimentation". Les crevettes, même aux stades de pré- ou postmue, ont été stimulées de façon positive par des concentrations de taurine aussi faibles que 10-5 M (au point d'introduction). La réponse positive incluait une intense activité de recherche et un déplacement, mais en atteignant rarement le but. Par ailleurs, dans le stade d'intermue, les crevettes réagissaient positivement, même quand les concentrations n'étaient que de 10-8 M. Betaïne, glycine et proline ont suscité un même type de réponse pendant les divers stades de mue, mais à un seuil plus élevé. Ainsi, bien que les crevettes ne s'alimentent pas aux stades de pré- et post-mue, elles restent néanmoins en éveil sur le plan nutritionnel.]

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854087x00060
1987-01-01
2015-08-05

Affiliations: 1: Department of Zoology, The Hebrew University of Jerusalem, Jerusalem 91904, Israel

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to email alerts
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation