Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Contributions To the Study of the Origin, Nature and Formation of the Plug in the Spermatheca of the Female Crab Portunus Pelagicus (Linnaeus, 1766) (Decapoda, Brachyura)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

La formation du bouchon spermatique est le changement le plus important qui survient dans le gonoducte de la femelle du crabe Portunus pendant les premiers stades du cycle de reproduction. Originellement, le gonoducte est un tube simple, court et étroit. Histologiquement il se différencie en un oviducte coelomique proximal, un conduit intermédiaire médian et un vagin distal revêtu de la cuticule. Juste après la copulation l'oviducte et le conduit intermédiaire se dilatent fortement pour former une chambre, la spermathèque. La paroi de celle-ci se modifie pour assurer la préservation des spermatophores et leur déhiscence en temps voulu. Sa sécrétion propre avec le contenu mâle différencient la spermathèque en deux moitiés. Dans la moitié antérieure, la sécrétion propre forme une couche fuchsinophile étroite et bien définie, qui plus tard change et atteint le bleu profond de la triple coloration de Mallory. Elle diffuse dans les spermatophores qui sont concentrés dans cette moitié. Dans la moitié postérieure, la sécrétion propre forme une épaisse couche lipoprotéidique mousseuse qui s'étend dans le vagin en une structure en tunnel. Dans la lumière, la "matrice" mâle est séparée de la couche lipoprotéique par la cuticule originelle du vagin et du conduit intermédiaire. Plus tard une substance protéique est sécrétée, de nature fluide et riche en dishydroxyphenol. Elle pénètre dans la structure en tunnel où elle est oxydée, donnant la quinone correspondante responsable du tannage phénolique de cette structure. Le bouchon spermatique est considéré comme formé de deux composants: la structure en tunnel et la matrice mâle encastrée dans le creux de ce tunnel. L'une et l'autre sont de consistance dure, ce qui explique les difficultés rencontrées au cours des préparations histologiques. Chacune d'elles subit un processus défini de tannage phénolique puisque chacune est dérivé de l'un des deux individus qui ont copulé. La structure en tunnel est un produit de la femelle alors que la "matrice" est simplement dérivée de son partenaire mâle.

Affiliations: 1: Zoology Department, Faculty of Science, Alexandria University, Alexandria, Egypt

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854089x00310
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854089x00310
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854089x00310
1989-01-01
2016-09-28

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation