Cookies Policy
X
Cookie Policy

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Variability, Specificity and Evolution of Growth Gradients in the Species Complex Jaera Albifrons (Isopoda, Asellota)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Crustaceana

[La relation d'allométrie est utilisée pour analyser et comparer 48 populations du complexe Jaera albifrons (Isopode). Les 8879 individus analysés comprennent des mâles des cinq espèces, des femelles de trois espèces, et des hybrides interspécifiques des deux sexes. Dans chaque population, une variable synthétique de taille, calculée pour chaque individu, est utilisée comme référence au lieu de la longueur du corps utilisée précédemment. Cette valeur est obtenue par projection des points individuels sur la première composante d'une analyse en composantes principales. Dans la moitié des populations la première composante absorbe plus de 99% de la variabilité totale. Par cette méthode, le gain en homogénéité des gradients de croissance est considérable. Les gradients de croissance établis pour les mâles des différentes populations montrent une grande homogénéité intra-spécifique et des différences faibles mais significatives entre les espèces. Les gradients de croissance sont identiques pour les femelles, quelle que soit l'espèce, mais différents de ceux des mâles. Une tentative pour reconstituer l'évolution des gradients de croissance a été faite., La relation d'allométrie est utilisée pour analyser et comparer 48 populations du complexe Jaera albifrons (Isopode). Les 8879 individus analysés comprennent des mâles des cinq espèces, des femelles de trois espèces, et des hybrides interspécifiques des deux sexes. Dans chaque population, une variable synthétique de taille, calculée pour chaque individu, est utilisée comme référence au lieu de la longueur du corps utilisée précédemment. Cette valeur est obtenue par projection des points individuels sur la première composante d'une analyse en composantes principales. Dans la moitié des populations la première composante absorbe plus de 99% de la variabilité totale. Par cette méthode, le gain en homogénéité des gradients de croissance est considérable. Les gradients de croissance établis pour les mâles des différentes populations montrent une grande homogénéité intra-spécifique et des différences faibles mais significatives entre les espèces. Les gradients de croissance sont identiques pour les femelles, quelle que soit l'espèce, mais différents de ceux des mâles. Une tentative pour reconstituer l'évolution des gradients de croissance a été faite.]

Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854090x00615
1990-01-01
2015-04-19

Affiliations: 1: Laboratoire de Biologie et Génétique Evolutives CNRS, 91198 Gif-sur-Yvette, Cedex, France; 2: Laboratoire de Génétique Factorielle CNRZ, 78350 Jouy-en-Josas, France

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to email alerts
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation