Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Comparison of Cuticular Adhesive Structures Linking Anatomical Parts in Crustacea, and Their Adaptative Significance (Decapoda and Isopoda)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

[La cuticule des Crustacés porte des extrusions qui sont parfois impliquées dans des méchanismes adhésifs. C'est le cas des "cincinnuli", minuscules phanères constituées d'une tige courbe terminée par une tête élargie. Dans ce travail, des cincinnuli sont examinés chez les crevettes Palaemonetes varians (Leach, 1814) et Palaemon serratus (Pennant, 1777) à l'extrémité de l'appendix interna, une formation des endopodites de paires II à V de pléopodes. Ils forment un groupe d'environ 40, chacun avec un axe crochu d'environ 15 μm et portant une tête en quart de sphère. Lorsque les extrémités des deux appendices internae de la même paire entrent en contact, elles adhèrent grâce à l'entremêlage des cincinnuli, mais elles peuvent se séparer par un mouvement latéral. Chez le mâle de la crevette Penaeus japonicus Bate, 1888, les endopodites de la première paire de pléopodes sont fermement réunis par plusieurs milliers de cincinnuli anchoriformes. Des structures en brosse réalisent un autre type d'accrochage, observé ici entre les deux maxillipèdes d'Isopodes terrestres et, chez les mâles, sur les endopodites de la première paire de pléopodes. L'entremêlage des structures en brosse aboutit à une liaison lâche. Au contraire, des liaisons très solides sont réalisées, également chez les mâles d'Isopodes terrestres, par des coaptations entre l'apophyse génitale et les endopodites de la première paire de pléopodes. Ces coaptations ne sont pas liées à la présence de phanères spécialisées mais à la forme et aux replis de la cuticule. Ces diverses structures adhésives, dont la signification adaptative est discutée, rappellent des systèmes utilisés dans l'industrie et peuvent servir de modèles pour de nouvelles réalisations., La cuticule des Crustacés porte des extrusions qui sont parfois impliquées dans des méchanismes adhésifs. C'est le cas des "cincinnuli", minuscules phanères constituées d'une tige courbe terminée par une tête élargie. Dans ce travail, des cincinnuli sont examinés chez les crevettes Palaemonetes varians (Leach, 1814) et Palaemon serratus (Pennant, 1777) à l'extrémité de l'appendix interna, une formation des endopodites de paires II à V de pléopodes. Ils forment un groupe d'environ 40, chacun avec un axe crochu d'environ 15 μm et portant une tête en quart de sphère. Lorsque les extrémités des deux appendices internae de la même paire entrent en contact, elles adhèrent grâce à l'entremêlage des cincinnuli, mais elles peuvent se séparer par un mouvement latéral. Chez le mâle de la crevette Penaeus japonicus Bate, 1888, les endopodites de la première paire de pléopodes sont fermement réunis par plusieurs milliers de cincinnuli anchoriformes. Des structures en brosse réalisent un autre type d'accrochage, observé ici entre les deux maxillipèdes d'Isopodes terrestres et, chez les mâles, sur les endopodites de la première paire de pléopodes. L'entremêlage des structures en brosse aboutit à une liaison lâche. Au contraire, des liaisons très solides sont réalisées, également chez les mâles d'Isopodes terrestres, par des coaptations entre l'apophyse génitale et les endopodites de la première paire de pléopodes. Ces coaptations ne sont pas liées à la présence de phanères spécialisées mais à la forme et aux replis de la cuticule. Ces diverses structures adhésives, dont la signification adaptative est discutée, rappellent des systèmes utilisés dans l'industrie et peuvent servir de modèles pour de nouvelles réalisations.]

Affiliations: 1: Laboratoire de Biologie animale de l'Université de Poitiers, "Physiologie et Génétique des Crustacés" URA CNRS 673, 40 avenue du Recteur Pineau, F-86022 Poitiers, France

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854091x00245
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854091x00245
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854091x00245
1991-01-01
2016-12-08

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation