Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

Effects of Unilateral Versus Bilateral Eyestalk Ablation On Moulting and Growth of the Shrimp, Penaeus Chinensis (Osbeck, 1765) (Decapoda, Penaeidea)

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

image of Crustaceana

La crevette Penaeus chinensis a été soumise à une ablation uni- ou bilatérale des pédoncules oculaires. La durée du cycle de mue et l'accroissement en longueur de la carapace ont été suivis au cours d'ecdysies successives. Des animaux intacts ont été utilisés comme témoins. Les deux opérations ont raccourci le cycle de mue au cours des première et seconde mues après le traitement, l'effet de l'ablation bilatérale étant plus prononcé, au moins pendant la première mue. Ceci suggère une sécrétion faiblement ou non compensatoire de l'hormone inhibant la mue par le pédoncule non amputé, pendant cette période. Aucune crevette épédonculée n'a survécu à la troisième mue après le traitement. Dans les troisièmes et quatrièmes mues post-opératoires, la durée du cycle d'une crevette ayant subi une ablation unilatérale ne différait pas de façon significative de celle des animaux-témoins non-épédonculés, ceci suggérant une possible sécrétion hormonale compensatoire, qui peut être fournie par le pédoncule restant ou par d'autres mécanismes de contrôle de la mue. En dehors d'un pourcentage d'accroissement de la longueur de la carapace significativement plus élevé chez les crevettes épédonculées que chez les témoins, à la première mue post-opératoire, il n'y avait pas de différences significatives dans la croissance parmi les groupes dans toutes les mues étudiées. La grande variabilité individuelle dans la croissance a limité les possibilités de comparaison précise entre les groupes.

Affiliations: 1: Department of Biology, The Chinese University of Hong Kong, Shatin, N.T., Hong Kong

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/156854092x00127
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/156854092x00127
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/156854092x00127
1992-01-01
2016-12-11

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Crustaceana — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation