Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

L'énigme du manuscrit 1218b de la Baladiyya d'Alexandrie : un étrange vadémécum attribué faussement au traditionniste Ibn Huzayma

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Arabica

Contrairement à ce qui se lit dans Sezgin, GAS, I, 601, le Kitāb al-Tawhīd figurant dans un manuscrit d'Alexandrie et prétendument attribué à Ibn Huzayma (m. 311/924) s'avère à l'examen sans rapport aucun avec le célèbre ouvrage du non moins célèbre traditionniste. Divisé en une cinquantaine de chapitres, chacun consacré à l'explication d'un terme donné, le livre se présente comme un lexique à l'attention des ahl al-sunna wa-l-ğamāa. Y sont développées d'abord majoritairement les thèses classiques du sunnisme traditionaliste de type hanbalite, tant au plan théologique (foi indissociable des œuvres, contre les murği'ites ; réalité des attributs anthopomorphiques « sans chercher comment », contre les mu'tazilites ; etc.) que politique (légitimité des trois premiers califes, contre les chiites). Très vite cependant interviennent d'autres notions caractéristiques, elles, de la spiritualité soufie ou apparentée, où domine l'idée de renoncement au monde (zuhd), mais où se retrouvent aussi tous les mots-phares du vocabulaire mystique tels que mahabba, sabr, adab, ma'rifa, tawakkul, riyā, 'uğb, etc. Diverses raisons, de forme comme de fond, montrent à l'évidence, selon nous, que l'auteur du livre – où se remarquent par ailleurs bon nombre d'étrangetés – ne saurait être Ibn Huzayma. Quant à savoir qui est l'auteur véritable, la question reste pour l'instant sans réponse.

Affiliations: 1: École pratique des hautes études

Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/157005808x364607
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/157005808x364607
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/157005808x364607
2008-11-01
2016-09-24

Sign-in

Can't access your account?
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation