Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

La causalité selon al-Ḥākim al-Ğišumī

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
MyBook is a cheap paperback edition of the original book and will be sold at uniform, low price.

Buy this article

Price:
$30.00+ Tax (if applicable)
Add to Favorites

image of Arabica

Résumé Al-Ḥākim al-Ğišumī, auteur bahšamite et zaydite, principalement connu pour son œuvre exégétique, a composé plusieurs textes théologiques importants. Parmi ceux-ci figure une somme de théologie intitulée K. al-Taʾṯīr wa-l-muʾaṯṯir fī ʿilm al-kalām, laquelle somme nous est connue grâce à un manuscrit unique conservé au Yémen. La première partie de ce livre aborde le sujet de la causalité d’après l’approche muʿtazilite, et examine les diverses notions et catégories des causes. Présenté par son auteur comme une synthèse des idées des grands maîtres Abū ʿAlī l-Ğubbāʾī, Abū Hāšim al-Ğubbāʾī, Abū ʿAbd Allāh al-Baṣrī et ʿAbd al-Ğabbār, ce texte semble être le plus ancien exposé systématique écrit par un muʿtazilite qui nous soit parvenu dans ce domaine.

1. FN22 Par exemple, la question de l’origine du monde, du libre-arbitre ou des « actes indirects » (mutawallidāt) ont une place constante dans les sommes théologiques.
2. FN33 Cf. Jan Thiele, Kausalität in der muʿtazilitischen Kosmologie. Das Kitāb al-Muʾaṯṯirāt wa-miftāḥ al-muškilāt des Zayditen al-Ḥasan ar-Raṣṣāṣ (st. 584/1188), Leyde, Brill, 2011.
3. FN44 Pour la biographie d’al-Ḥākim voir Wilferd Madelung, Der Imam al-Qāsim ibn Ibrāhīm und die Glaubenslehre der Zaiditen, Berlin, de Gruyter, 1965, p. 187-91 ; ʿAdnān Zarzūr, al-Ḥākim al-Ğišumī wa-manhağuhu fī tafsīr al-Qurʾān, Le Caire, Muʾassasat al-risāla, 1972, p. 65-92 et Wilferd Madelung, « al-Ḥākim al-Djushamī », EI2 ; Josef van Ess, Der Eine und das Andere. Beobachtungen an islamischen häresiographischen Texten, Berlin/New York, de Gruyter, 2011, II, p. 761-3.
4. FN55 Cf. Madelung, al-Qāsim ibn Ibrāhīm, p. 188-91 et id., « al-Ḥākim al-Djushamī », EI2.
5. FN66 Ibid., p. 191.
6. FN77 Une liste de ses livres, copiée en 543/1148 par Aḥmad b. al-Ḥasan al-Farrazāḏī, se trouve dans ms. Sanaa, al-Ğāmiʿ al-Kabīr, Maktabat al-awqāf (al-šarqiyya), n° 599, fol. 3r (non compté). Pour son œuvre, voir Zarzūr, al-Ḥākim al-Ğišumī, p. 93-120 ; ʿAbd al-Salām b. ʿAbbās al-Wağīh, Aʿlām al-muʾallifīn al-zaydiyya, Amman, Muʾassasat al-Imām Zayd b. ʿAlī l-ṯaqāfiyya, 1999/1420, p. 819-23, n° 875 ; Gregor Schwarb, Handbook of Muʿtazilite Works and Manuscripts, [à paraître], n° 246.
7. FN88 Pour la transmission de la littérature bahšamite au Yémen cf. Madelung, al-Qāsim ibn Ibrāhīm, p. 207-16 ; Gregor Schwarb, « Muʿtazilism in the Age of Averroes », dans In the Age of Averroes. Arabic Philosophy in the Sixth/Twelfth Century, éd. Peter Adamson, London, The Warburg Institute, 2011, p. 264-76.
8. FN99 Les manuscrits des divers volumes dont nous disposons sont dispersés autour du monde ; cf. Schwarb, Handbook, n° 246:1. Pour le Tahḏīb voir Zarzūr, al-Ḥākim al-Ğišumī ; Suleiman A. Mourad, « The Survival of the Muʿtazila Tradition of Qurʾanic Exegesis in Shīʿī and Sunnī tafāsīr », Journal of Qurʾanic Studies, 12 (2010), p. 83-108.
9. FN1010 Hassan Ansari et Sabine Schmidtke sont en train de préparer des éditions critiques des deux textes. Un extrait de la troisième partie fut édité par Fuʾād Sayyid, Faḍl al-iʿtizāl wa-ṭabaqāt al-muʿtazila, Le Caire, Dār al-kutub al-miṣriyya, 1974, p. 365-93.
10. FN1111 Pour le contenu de ce chapitre voir Thiele, Kausalität, p. 71-2.
11. FN1212 Voir plus haut.
12. FN1313 Aḥmad b. Ṣāliḥ b. Abī l-Riğāl, Maṭlaʿ al-budūr wa-mağmaʿ al-buḥūr fī tarāğim riğāl al-zaydiyya, I-IV, éd. ʿAbd al-Raqīb Muṭahhar Muḥammad Ḥağar et Mağd al-Dīn b. Muḥammad b. Manṣūr al-Muʾayyidī, Saada, Markaz ahl al-bayt li-l-dirāsāt al-islāmiyya, 2004/1425, IV, p. 404, Yaḥyā b. al-Ḥusayn b. al-Qāsimī, al-Mustaṭāb fī tarāğim riğāl al-zaydiyya l-aṭyāb (Ṭabaqāt al-zaydiyya l-ṣuġrā), ms. Sanaa, Maktabat Muḥammad b. Muḥammad b. al-Manṣūr, fol. 34v et Ibrāhīm b. al-Qāsim b. al-Muʾayyad bi-Llāh, Ṭabaqāt al-zaydiyya l-kubrā, I-III, éd. ʿAbd al-Salām b. ʿAbbās al-Wağīh, Amman, Muʾassasat al-Imām Zayd b. ʿAlī l-ṯaqāfiyya, 2001/1421, II, p. 893.
13. FN1414 Sans précision, la bibliothèque est mentionnée par Fuʾād Sayyid, « Maḫṭūṭāt al-Yaman », Mağallat Maʿhad al-maḫṭūṭāt al-ʿarabiyya/Revue de l’Institut des Manuscrits Arabes, 1/2 (1955), p. 214. ʿAbd al-Salām al-Wağīh, auteur du catalogue des bibliothèques privées au Yémen (Maṣādir al-turāṯ fī l-maktabāt al-ḫāṣṣa fī l-Yaman, I-II, Sanaa, Muʾassasat al-Imām Zayd b. ʿAlī l-ṯaqāfiyya, 1422/2002) me confia lors d’un voyage en juillet-août 2009 qu’il ne connaissait pas cette bibliothèque.
14. FN1515 Qāʾima bi-l-maḫṭūṭāt al-ʿarabiyya l-muṣawwara bi-l-mīkrūfīlm min al-Ğumhūriyya l-ʿarabiyya l-yamaniyya, Le Caire, Maṭbaʿat dār al-kutub, 1967, p. 7, n° 63.
15. FN1616 ʿAdnān Zarzūr, al-Ḥākim al-Ğišumī ; pour un bref résumé du texte, voir p. 99-101, et pour un extrait du chapitre sur l’imamat, p. 90-2.
16. FN1717 Cf. fol. 1r : nasḫ ḫizānat mawlānā wa-mālikinā amīr al-muʾminīn al-Manṣūr bi-Llāh ʿAbd Allāh b. Ḥamza b. Sulaymān.
17. FN1818 Cf. ms. Londres, British Library, Or. 4009, fol. 1v ; Thiele, Kausalität, p. 117.
18. FN1919 Le contenu de ce chapitre correspond donc au sujet du K. al-Taḏkira fī aḥkām al-ğawāhir wa-l-aʿrāḍ d’Ibn Mattawayh (pour la récente édition du texte intégral voir Abū Muḥammad al-Ḥasan b. Aḥmad b. Mattawayh, al-Taḏkira fī aḥkām al-ğawāhir wa-l-aʿrāḍ, I-II, éd. Daniel Gimaret, Le Caire, Institut français d’archéologie orientale, 2009). De même, il y a des parallèles évidents avec la dixième partie (al-qism al-ʿāšir) d’al-Muḥsin b. Muḥammad al-Bayhaqī l-Ḥākim al-Ğišumī, Kitāb al-ʿUyūn fī l-radd ʿalā ahl al-bidaʿ, ms. Milan, Ambrosiana ar. B 66, fol. 97v-164r/al-Muḥsin b. Muḥammad al-Bayhaqī l-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn al-masāʾil, ms. Sanaa, Maktabat al-awqāf (al-Šarqiyya) n° 707, fol. 1v-257r.
19. FN2020 Il semble qu’al Ḥākim modifia la structure lors qu’il rédigea le texte puisqu’à l’origine, il envisageait de diviser la troisième partie en quatre sections, à savoir iṯbāt al-qadīm wa-ṣifātihi wa-mā yattaṣilu bihi, bayān af ʿālihi wa-mā yağūzu ʿalayhi wa-mā lā yağūzu, al-kalām fī l-nubuwwāt, et al-kalām fī l-šarāʾiʿ (voir fol. 3r).
20. FN2121 Fol. 1v-2r ; l’introduction du K. al-Taʾṯīr fut éditée par Hassan Ansari dans « Kitāb al-taʾṯīr wa-l-muʾaṯṯir-i Ḥākim-i Ğishumī u ahammiyyat-i ān dar tārīḫ-i ʿilm-i kalām-i muʿtazilī », URL: http://ansari.kateban.com/entry1610.html [consulté le 28 mai 2011].
21. FN2222 Cf. par exemple la position suivante : fa-inna ğamīʿ al-muʾaṯṯirāt mawqūfa ʿalayhi subḥānahu wa-taʿālā (fol. 6r).
22. FN2323 Cf. fol. 2r-v et fol. 3r : al-taʾṯīrāt kulluhā tantahī ilā l-qadīm taʿālā btidāʾan bi-ḫtirāʿ al-ağsām wa-l-aʿrāḍ wa-ḫalq al-aḥyāʾ al-fāʿilīn. Pour la théorie ašʿarite du kasb voir Richard Frank, « The Structure of Created Causality According to al-Ashʿarī. An Analysis of the Kitāb al-Lumaʿ, §§82-164 », Studia Islamica, 25 (1966), p. 13-75 ; Binyamin Abrahamov, « A Re- examination of al-Ashʿarī’s Theory of Kasb According to Kitāb al-lumaʿ », Journal of the Royal Asiatic Society, 2 (1989), p. 210-21 ; Dominik Perler et Ulrich Rudolph, Occasionalismus. Theorien der Kausalität im arabisch-islamischen und im europäischen Denken, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2000, p. 51-6.
23. FN2424 Son exposé ne manque pourtant pas d’inconsistances. Contrairement à la doctrine bahšamite, il écrit au fol. 12v-13r (voir l’édition du passage infra) que la ʿilla et son effet (maʿlūl) sont deux essences (ḏātān ġayrān), alors que la ʿilla ne produit selon le bahšamisme que des attributs (ṣifāt) et des caractéristiques (aḥkām) ; voir par contre fol. 9r : al-ʿilla lā tūğibu l-ḏawāt wa-innamā tūğibu l-aḥwāl ; fol. 9v : wa-l-ʿilla lā tūğibu l-ḏawāt ; fol. 11v : wa-l-sabab yūğibu l-ḏawāt bi-ḫilāf al-ʿilla.
24. FN2525 Cf. fol. 3r : wa-ğamaʿnā ḏālika mimmā balaġanī ʿan al-mašāyiḫ al-mutaqaddimīn wa-l-mutaʾaḫḫirīn mimmā raʾaynāhu fī kutubihim aw qaraʾnāhu fī rasāʾilihim wa-muṣannafātihim ḫuṣūṣan min kutub al-šuyūḫ al-arbaʿa l-šayḫ Abī ʿAlī Muḥammad b. ʿAbd al-Wahhāb wa-l-šayḫ Abī Hāšim ʿAbd al-Salām b. Muḥammad wa-l-šayḫ Abī ʿAbd Allāh al-Ḥusayn b. ʿAlī l-Baṣrī wa-qāḍī l-quḍāt ʿImād al-Dīn Abī l-Ḥusayn ʿAbd al-Ğabbār Aḥmad raḍiya Llāh ʿanhum.
25. FN2626 Comparer par exemple les ressemblances textuelles entre fol. 10v-11r (édité infra) et Sulaymān b. Muḥammad b. Aḥmad al-Muḥallī, al-Burhān al-rāʾiq al-muḫalliṣ min warṭ al-maḍāʾiq, ms. Sanaa, al-Ğāmiʿ al-kabīr, Maktabat al-awqāf (al-šarqiyya), n° 673, fol. 95v qui cite les opinions divergentes des muʿtazilites sur le tawlīd d’après le K. al-Maqālāt d’al-Kaʿbī.
26. FN2727 Dans la première partie, Abū Rašīd est mentionné fol. 7r, 12r, 21r, 24v.
27. FN2828 Inexplicablement, al-Ḥākim déclare ici qu’il n’existe que douze catégories, sans mentionner les aḥwāl, traités en tant qu’onzième catégorie dans les chapitres qui suivent (voir infra).
28. FN2929 Cf. par exemple Chikh Bouamrane, Le problème de la liberté humaine dans la pensée musulmane : Solution muʿtazilite, Paris, Vrin, 1978 ; Daniel Gimaret, Théories de l’acte humain en théologie musulmane, Paris, J. Vrin, 1980, p. 3-60 ; pour une correction d’aspects problématiques dans les analyses de Boumrane et Gimaret voir Richard M. Frank, « The Autonomy of the Human Agent in the Teaching of ʿAbd al-Ğabbār », Le Muséon, 92 (1982), p. 323-5 qui explique la théorie bahšamite de façon excellente ainsi que Wilferd Madelung, « The Late Muʿtazila and Determinism: The Philosopher’s Trap », dans Yād-Nāma in memoria di Alessandro Bausani. Vol. I, Islamistica, éd. B. Scarcia Amoretti et L. Risragno, Rome, Bardi, 1991, p. 245-8 (dans l’ensemble, son article met l’accent sur la théorie d’Abū l-Ḥusayn al-Baṣrī) ; de plus, voir pour le sujet de l’ilğāʾ Michael Schwarz, « Some notes on the notion of iljāʾ (constraint) in Muʿtazilite kalam », Israel Oriental Studies, 2 (1972), p. 413-27 ; pour la notion de la qudra en muʿtazilisme pré-bahšamite voir Richard M. Frank, « Remarks on the Early Development of the Kalam », dans Atti del III Congresso di Studi Arabi e Islamici, Naples, Istituto Universitario Orientale, 1967, p. 315-29 [réimprimé dans : Dimitri Gutas (éd.), Philosophy, Theology and Mysticism in Medieval Islam. Texts and Studies on the Development and History of Kalam, I, Aldershot, Ashgate, 2005].
29. FN3030 Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 12.
30. FN3131 Cf. Abū Muḥammad al-Ḥasan b. Aḥmad b. Mattawayh, Kitāb al-Mağmūʿ fī l-Muḥīṭ bi-l-taklīf, I-III, éd. J.J. Houben, Daniel Gimaret et Jan Peters, Beyrouth, Imprimerie Catholique, 1965-, I, p. 107-8 ; Abū l-Ḥusayn Aḥmad Mānekdīm Šešdīw, Šarḥ al-Uṣūl al-ḫamsa, éd. ʿAbd al-Karīm ʿUṯmān, Le Caire, Maktabat al-wahba, 1384/1965, p. 155-6.
31. FN3232 Les accidents qui, selon la théorie bahšamite, relèvent de la puissance humaine sont énumérés chez Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 39-41.
32. FN3333 Pour l’acte indirect et le sabab voir infra.
33. FN3434 L’inventaire des actes humains directs et indirects est résumé chez Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 42-5.
34. FN3535 Pour les genres d’accidents qui relèvent de la puissance humaine voir Ibid., p. 39-41.
35. FN3636 Pour ce principe voir Abū l-Ḥasan ʿAlī b. Ismāʿīl al-Ašʿarī, K. Maqālāt al-islāmiyyīn wa-ḫtilāf al-muṣallīn, éd. Helmut Ritter, Beyrouth, Deutsches Orient Institut, 20054, p. 230.
36. FN3737 Les chapitres sur les catégories des muʾaṯṯirāt sont suivis par un chapitre sur la signification de la ʿilla en méthodologie juridique (al-ʿilal al-šarʿiyya, fol. 23v-24r).
37. FN3838 Quant à la difficulté de traduire ʿilla, voir aussi Thiele, Kausalität, p. 77.
38. FN3939 Cette signification de ʿilla est également attestée par Edward William Lane, An Arabic-English Lexicon, I-VIII, Londres, Williams and Norgate, 1863-93, p. 2124.
39. FN4040 Cf. le chapitre sur la classe des attributs causés par une ʿilla ou maʿnā dans Richard M. Frank, Beings and their attributes: The teaching of the Basrian School of the Muʿtazila in the classical period, Albany, NY, State University of New York Press, 1978, p. 93-123.
40. FN4141 Pour des définitions similaires dans la littérature bahšamite voir Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 3 ; Hassan Ansari et Sabine Schmidtke, « Muʿtazilism in Rayy and Astarābād: Abu l-Faḍl al-ʿAbbās b. Sharwīn (Studies on the transmission of knowledge from Iran to Yemen in the 6th/12th and 7th/13th c. II) », Studia Iranica, (à paraître), § 46 du texte arabe ; al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 165v ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 257r. Cf. également J.R.T.M. Peters, God’s Created Speech: A Study in the Speculative Theology of the Muʿtazilî Qâḍî l-Quḍât Abû l-Ḥasan ʿAbd al-Jabbâr bn Ahmad al-Hamaḏânî, Leyde, Brill, 1976, p. 149-50.
41. FN4242 Voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 165v ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 258r. Pour les attributs qui entraînent la réalité d’autres attributs voir infra le paragraphe sur le muqtaḍī et son effet, le muqtaḍā.
42. FN4343 Al-Ašʿarī, Maqālāt, p. 389-91 ; al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 165v.
43. FN4444 L’opinion d’Abū l-Qāsim al-Balḫī n’est pourtant pas très claire. Dans le K. al-Taʾṯīr, al-Ḥākim al-Ğišumī n’explique pas, pourquoi Abū l-Qāsim conçut la ʿilla de cette façon. En revanche, selon Ibid., fol. 166r et al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 258v, Abū l-Qāsim n’utilisa pas la notion de la ʿilla, mais seulement celle du sabab : wa-Abū l-Qāsim al-Balḫī lā yarā l-ʿilal [. . .] wa-yusammī l-ʿilal asbāban.
44. FN4545 Cf. Madelung, « Late Muʿtazila », p. 249-50.
45. FN4646 Voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 166r.
46. FN4747 Voir Ibid., fol. 166v : al-qadīm subḥānahu laysa bi-ʿilla wa-innamā huwa fāʿil muḫtār ʿinda akṯar ahl al-naẓar wa-qāla ğamāʿa min al-falāsifa huwa ʿillat al-ʿālam wa-qāla Arisṭāṭālīs huwa ʿillat al-ʿilal maʿa qawlihim bi-qidam al-ʿālam ; cf. également al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259r.
47. FN4848 Frank, « Remarks », p. 320-1 ; Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 37-8 ; Perler et Rudolph, Occasionalismus, p. 34-5.
48. FN4949 Pour des définitions semblables voir al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 166v ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259v ; Mānekdīm Šešdīw, Šarḥ, p. 390.
49. FN5050 Cf. également fol. 10v : ṯumma ḫtalafū fa-qīla : al-muʾaṯṯir huwa l-fāʿil li-l-musabbab wa-qīla bal huwa l-sabab wa-kalāmuhumā qarīb wa-in kāna l-awwal aṣaḥḥ li-annahu l-fāʿil li-l-musabbab bi-hāḏā l-sabab fa-l-iḍāfa ilayhi awlā ; voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 166v. Pour la position bahšamite voir également Nukat al-Kitāb al-Muġnī: A Recension of ʿAbd al-Jabbār al-Hamadhānī’s (d. 415/1025) al-Mughnī fī abwāb al-tawḥīd wa-l-ʿadl: Al-Kalām fī-l-tawlīd ; al-Kalām fī l-istiṭāʿa ; al-Kalām fī l-taklīf ; al-Kalām fī l-naẓar wa-l-maʿārif. The extant parts introduced and edited, éd. Omar Hamdan et Sabine Schmidtke, Beyrouth, Deutsches Orient Institut, [sous presse], p. 107 : min-ḥaqq al-musabbab an yakūna min fiʿl fāʿil al-sabab wa-qad dalalnā ʿalā ḏālika fī bāb al-tawlīd. La partie du Muġnī mentionnée dans cette citation semble être perdue. La question était déjà disputée avant l’apparition du bahšamisme : voir al-Ašʿarī, Maqālāt, p. 414.
50. FN5151 Voir Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 309 ; Peters, God’s Created Speech, p. 135-7.
51. FN5252 Voir Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 672-4 ; Peters, God’s Created Speech, p. 57-61.
52. FN5353 Cf. Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 268 ; Peters, God’s Created Speech, p. 131-5 ; Pour les trois catégories d’asbāb et leurs effets voir également Ibn Mattawayh, Mağmūʿ, I, p. 408-11 ; Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 3.
53. FN5454 Voir Thiele, Kausalität, p. 92-4.
54. FN5555 Pour le concept du contraire voir infra.
55. FN5656 Pour la théorie bahšamite des attributs voir infra et les références qui y sont mentionnées.
56. FN5757 Frank, Beings, p. 22-4.
57. FN5858 Voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 166v ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259v.
58. FN5959 Cf. Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 701.
59. FN6060 Par contre, Ibn Šarwīn n’attribue la fonction d’un muṣaḥḥiḥ qu’aux attributs et aux caractéristiques (cf. Ansari et Schmidtke, « Ibn Sharwīn », §49 de l’édition de Ḥaqāʾiq al-ašyāʾ).
60. FN6161 Cette hypothèse est confirmée par les exemples mentionnés par al-Ḥākim : lorsqu’il qualifie l’attribut d’être vivant (kawnuhu ḥayyan) de ce qui rend possible (al-muṣaḥḥiḥ) les attributs d’être puissant et savant (kawnuhu qādiran ʿāliman, fol. 13v), il décrit la dépendance des attributs d’être puissant et savant sur l’attribut d’être vivant comme un iḥtiyāğ (fol. 14v) ; de même, on trouve l’exemple de la dépendance de l’accident de la vie (al-ḥayāt) sur la « structure » (al-binya) et sur l’humidité mentionnée dans les deux chapitres (cf. fol. 14r).
61. FN6262 Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 13-4 ; Alnoor Dhanani, The Physical Theory of Kalām. Atoms, Space, and Void in Basrian Muʿtazilī Cosmology, Leyde, Brill, 1993, p. 34.
62. FN6363 Cette définition figure aussi dans al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 167r ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259v.
63. FN6464 Cf. Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 701.
64. FN6565 Par contre, il exclut qu’une condition cause la réalité du conditionné au fol. 12v : fa-l-šarṭ laysa bi-muʾaṯṯir fī l-īğāb bi-ḫilāf al-sabab. Voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 167r : wa-l-šarṭ huwa mā yaṣiḥḥu an yaḥṣula wa-lā yaḥṣulu l-mašrūṭ. De même, dans la théorie d’al-Raṣṣāṣ, la condition se distingue des autres catégories par le fait qu’elle cause seulement la possibilité des attributs (ṣifāt) et de leurs caractéristiques (aḥkām) sans déterminer leur nécessité ; cf. Thiele, Kausalität, p. 12 et 44-8 du texte arabe.
65. FN6666 Cf. Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 3-4 : wa-yanqasimu l-šarṭ ilā mā huwa mūğib wa-ilā mā laysa ka-ḏālika. wa-l-mūğib minhu lā yūğadu illā fī aḥad al-ḍiddayn iḏā awğaba ntifāʾ ṣāḥibihi li-annahu laysa bi-ʿilla wa-lākinnahu šarṭ.
66. FN6767 Voir aussi Ibn Mattawayh, Mağmūʿ, I, p. 49 ; Peters, God’s Created Speech, p. 66.
67. FN6868 Voir aussi Abū l-Ḥasan ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, al-Muġnī fī abwāb al-tawḥīd wa-l-ʿadl, éd. Muḥammad Muṣṭafā Ḥilmī et al., Le Caire, Wizārat al-ṯaqāfa wa-l-iršād al-qawmī, 1961-5, XII, p. 12, Peters, God’s Created Speech, p. 59-60.
68. FN6969 Cf. Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 19-22.
69. FN7070 Voir également ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, Muġnī, VI/2, p. 72.
70. FN7171 Pour l’influence de la volonté et du savoir sur la modalité de l’acte voir également Frank, « Autonomy », p. 331-2.
71. FN7272 Pour une étude approfondie de la théorie des aḥwāl voir Frank, Beings ainsi que l’interprétation plus récente et critique envers Frank par Ahmed Alami, L’ontologie modale. Étude de la théorie des modes d’Abū Hāšim al-Ğubbāʾī, Paris, Vrin, 2001.
72. FN7373 Cf. Frank, Beings, p. 53-7 ; Alami, L’ontologie modale, p. 59-75.
73. FN7474 Pour cette catégorie cf. Frank, Beings, p. 58-92.
74. FN7575 Pour cette catégorie cf. Ibid., p. 124-47.
75. FN7676 Pour cette catégorie cf. Ibid., p. 93-123.
76. FN7777 Voir Ibid., p. 153-63.
77. FN7878 Voir plus haut le passage sur le muqtaḍī et al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 166v.
78. FN7979 Cf. Jan Thiele, « Propagating Muʿtazilism in the VIth/XIIth Century Zaydiyya: The Role of al-Ḥasan al-Raṣṣāṣ », Arabica, 57/6 (2010), p. 547-8.
79. FN8080 Voir Frank, Beings, p. 124-6.
80. FN8181 Cf. également Ibid., p. 39-47.
81. FN8282 ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, Muġnī, IV, p. 285 : imtināʿ wuğūd aḥadihimā li-ağl wuğūd al-āḫar ; la définition de ʿAbd al-Ğabbār est aussi citée dans ce chapitre, fol. 18v ; voir aussi la définition similaire dans Ansari et Schmidtke, « Ibn Sharwīn », §44 de l’édition de Ḥaqāʾiq al-ašyāʾ.
82. FN8383 Pour des définitions similaires voir Mānekdīm Šešdīw, Šarḥ, p. 295 ; Ansari et Schmidtke, « Ibn Sharwīn », §41 de l’édition de Ḥaqāʾiq al-ašyāʾ.
83. FN8484 Voir également Abū Rašīd al-Nīsābūrī, al-Masāʾil fī l-ḫilāf bayna l-Baṣriyyīn wa-l-Baġdādiyyīn, éd. Maʿn Ziyāda et Riḍwān al-Sayyid, Beyrouth, Maʿhad al-inmāʾ al-ʿarabī , 1979, p. 36-7.
84. FN8585 Voir e.g. ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, Muġnī, VII, p. 166 ; Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 499 ; Ansari et Schmidtke, « Ibn Sharwīn », § 43 de l’édition de Ḥaqāʾiq al-ašyāʾ.
85. FN8686 Alami, L’ontologie modale consacre un chapitre à la théorie bahšamite de la distinction (Ibid., p. 77-97). Il y formule l’hypothèse que les essences sont égales (musāwāt) et que la ressemblance et la différence sont situées au niveau de l’attribut de l’essence. D’après lui, le bahšamisme n’a pas conçu les essences comme étant différentes. En revanche, la différence subsiste entre les attributs de l’essence (ṣifāt al-ḏāt, Ibid., p. 90-1). Ainsi, les essences de Dieu, des substances et des accidents sont égales et participent de la même nature tandis que la divinité, la substantialité et l’accidentalité se différencient réellement (Ibid., p. 92, 96-7). Cette position paraît pourtant intenable vis-à-vis de la multitude de sources bahšamites qui parlent de la différence des essences ou des choses ; en outre, la physique bahšamite ne considérait pas les accidents comme participant de l’accidentialité en tant qu’attribut de l’essence commun, mais on supposait que certains attributs se ressemblent – tels que les accidents de couleur noire – tandis que d’autres se distinguent ou se contredisent (cf. fol. 18v du K. al-Taʾṯīr : wa-l-aʿrāḍ tuḫālifu wa-tumāṯilu wa-tataḍaddu ; voir aussi Ibn Mattawayh, Taḏkira, p. 132-3 ; al-Nīsābūrī, Masāʾil, p. 115-6). Commentant un passage de la Taḏkira d’Ibn Mattawayh dans lequel l’auteur parle de la différence entre les essences, Alami constate que « suivant l’habitude du bahšamisme, [Ibn Mattawayh] prend souvent le concept de l’attribut de l’essence pour l’essence ». Pourtant, il ne donne aucune preuve pour cette supposition (cf. Alami, L’ontologie modale, p. 92).
86. FN8787 Une définition semblable se trouve dans ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, Muġnī, IV, p. 285 : [. . .] ḍiddayn qad ʿulima mtināʿ wuğūd aḥadihimā li-ağl wuğūd al-āḫar. – Se rattachant à la théorie d’Abū l-Huḏayl, les bahšamites croyaient que les choses matérielles sont durables en elles-même dès qu’elles sont créées par Dieu. Cette hypothèse fut contestée par Abū l-Qāsim al-Balḫī et l’école de Bagdad (cf. Perler et Rudolph, Occasionalismus, p. 46-51).
87. FN8888 Cf. aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 168v. Pour la théorie d’al-Ğāḥiẓ voir Gimaret, Théories de l’acte humain, p. 30-5 ; d’après les informations fournies par al-Nīsābūrī, Masāʾil, p. 357, Abū l-Qāsim al-Balḫī parlait de la volonté (irāda) en tant que cause nécessaire (mūğiba) des actes ; selon Abū l-Ḥusayn al-Baṣrī, la motivation est le facteur décisif (murağğiḥ) suite auquel l’agent choisit entre les deux actes rendus possibles par la qudra. Par conséquent, la motivation est nécessaire de sorte que seule la combinaison de la puissance et d’une motivation conduit à l’accomplissement de l’acte (cf. Madelung, « Late Muʿtazila », p. 249-50).
88. FN8989 Voir aussi al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 168v ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259v. La conception bahšamite des motivations est étudiée en détail par Frank, « Autonomy », p. 333-54.
89. FN9090 Voir également ʿAbd al-Ğabbār al-Hamaḏānī, Muġnī, VI/1, p. 196 ; Ibn Mattawayh, Mağmūʿ, I, p. 70 ; Mānekdīm Šešdīw, Šarḥ, p. 116 ; al-Ḥākim al-Ğišumī, ʿUyūn, fol. 168r ; al-Ḥākim al-Ğišumī, Šarḥ ʿUyūn, fol. 259v.
90. FN9191 .قالوا: ساقطة
91. FN9292 .(تعالى: + تعالى (مشطوب
92. FN9393 .ﺃﻱﺍﳉﺎﻣﻊ ﺍﻟﻜﺒﲑ
93. FN9494 .ﻗﺎﺭﻥ ﺍﳌﻐﲏ، ﺝ ٩، ﺹ١٢٠؛ ﻧﻜﺖ ﺍﻟﻜﺘﺎﺏ ﺍﳌﻐﲏ، ٢٦-٢٧
94. FN9595 .ﺑﺄﻥ : ﺃﻥ
95. FN9696 .ﳌﻌﺎﻧﻲ: ﻛﺬﺍ، ﻭﻟﻌﻞ ﺍﻟﺼﺤﻴﺢ ﻟﺜﺒﻮﺕ
96. FN9797 .ﻭﻛﺼﻔﺘﻪ : ﻭﻛﺼﻔﺔ
97. FN9898 .ﺻﻔﺔ : ﺳﺎﻗﻄﺔ
98. FN9999 .ﺣﻴًّﺎ +
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/157005812x629266
2012-01-01
2015-07-02

Affiliations: 1: Research Unit Intellectual History of the Islamicate World, Freie Universität Berlin

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to email alerts
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Name:*
    Email:*
    Your details
    Name:*
    Email:*
    Department:*
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
     
     
     
    Other:
     
    Arabica — Recommend this title to your library

    Thank you

    Your recommendation has been sent to your librarian.

  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation