Cookies Policy
X

This site uses cookies. By continuing to browse the site you are agreeing to our use of cookies.

I accept this policy

Find out more here

İTALYA-İSPANYA / ITALY-SPAIN

No metrics data to plot.
The attempt to load metrics for this article has failed.
The attempt to plot a graph for these metrics has failed.
The full text of this article is not currently available.

Brill’s MyBook program is exclusively available on BrillOnline Books and Journals. Students and scholars affiliated with an institution that has purchased a Brill E-Book on the BrillOnline platform automatically have access to the MyBook option for the title(s) acquired by the Library. Brill MyBook is a print-on-demand paperback copy which is sold at a favorably uniform low price.

Access this article

+ Tax (if applicable)
Add to Favorites
You must be logged in to use this functionality

ENRICO CERULLI, Il „Libro della Scala" e la questione delle fonti arabo-spagnole della Divina Comedia. Cittá del Vaticano, Bibl. Apostolica Vaticana, 1949, in-8°, 574 pp. [Studi e testi, 150]. JOSÉ MUÑOZ SENDINO. — La Escala de Mahoma. Traducción del árabe al castellano, latín y francés, ordenada por Alfonso X el Sabio. Madrid, Ministerio de Asuntos Exteriores, Dirección General de Relaciones Culturales, MCMXLIX, pp. XXVI-561.

image of Oriens

RÉSUMÉ FRANÇAIS Deux savants viennent de publier simultanément la version latine et française du „Livre de l'Echelle", la légende du Miʿrâğ ou voyage outretombe de Mahomet. Avec cela la question des rapports de la Divine Comédie avec l'Eschatologie musulmane semble définitivement tranchée. Asfn Palacios avait soulevé la question en 1919 et y avait répondu par l'affirmative, se basant surtout sur la légende du Miʿrâğ. Il s'agissait de découvrir la voie par laquelle Dante aurait pu connaître cette légende. Or Monneret de Villard annonça en 1944 (voir les notes) l'existence à Paris et Oxford de manuscrits de cette version. Aussitôt la guerre finie Cerulli entreprit l'étude de ces textes, qu'il publie maintenant: version latine et française, exécutées en 1264 par le notaire italien Bonaventure de Siène par ordre du roi Alphonse le Sage, utilisant la version espagnole qu'avait faite par ordre du même roi le médecin et traducteur juif Abraham Alfaquin ou Abraham de Tolède. Cerulli et Muñoz en ont publié les textes. Cerulli y ajoute des variantes, identifie les mots et locutions arabes, ajoute nombre de notes bibliographiques et critiques très pertinentes, ainsi que des tables des citations de la Bible, du Coran et des quelque 40 manuscrits utilisés dans son ouvrage. Dans la seconde partie, Cerulli publie plusieurs textes médiévaux qui montrent la diffusion de la légende dans la chrétienté médiévale. De ces textes, Muñoz en a, lui aussi, publié trois. Quelques uns prouvent que la légende était connue outre que par les dites traductions. Aux matériaux étudiés par Asin, Monneret de Villard etc., Cerulli ajoute encore d'autres, parmi lesquels prédominent ceux provenant de l'Espagne. Cerulli montre, en passant, l'intensité des rapports entre Orient et Occident au Moyen Age. Cerulli consacre la troisième partie de l'ouvrage à étudier les connaissances, dans l'Europe médiévale, des matériaux eschatologiques islamiques: il étudie en détail plusieurs écrits des théologiens. L'ouvrage se ferme pas un long chapitre sur la question „Dante et l'Islam", où il est démontré que Dante a pu connaître la légende, que celle-ci a pu lui fournir des lignes générales, que tel ou tel détail de la Comédie (le tout analysé avec la plus grande acribie) a du être suggéré en sa forme concrète par le Miʿrâğ. Cerulli tire donc une conclusion historique très prudente. Il ajoute en même temps que Dante eut le mérite de donner à ces matériaux une brillante forme artistique et un profond esprit chrétien. Cette question montrerait aussi combien intime était la collaboration humaine au Moyen Age et combien grand est le mérite de l'Espagne d'avoir, en même temps qu'elle combattait l'Islam, su transmettre à l'Europe les richesses culturelles qu'elle recevait de l'ennemi traditionnel. — L'ouvrage de Cerulli marquera une date dans l'histoire.

Affiliations: 1: Beyrout

10.1163/1877837251X00803
/content/journals/10.1163/1877837251x00803
dcterms_title,pub_keyword,dcterms_description,pub_author
6
3
Loading
Loading

Full text loading...

/content/journals/10.1163/1877837251x00803
Loading

Data & Media loading...

http://brill.metastore.ingenta.com/content/journals/10.1163/1877837251x00803
Loading

Article metrics loading...

/content/journals/10.1163/1877837251x00803
1951-01-01
2016-12-10

Sign-in

Can't access your account?
  • Tools

  • Add to Favorites
  • Printable version
  • Email this page
  • Subscribe to ToC alert
  • Get permissions
  • Recommend to your library

    You must fill out fields marked with: *

    Librarian details
    Your details
    Why are you recommending this title?
    Select reason:
     
    Oriens — Recommend this title to your library
  • Export citations
  • Key

  • Full access
  • Open Access
  • Partial/No accessInformation